aller au contenu

Histoire religieuse

Trier par titre Trier par date de publication

Le prieuré de Penpont (revu)

Le prieuré de Penpont du 7e au 11e siècle
Les sources concernant l’histoire d’une communauté religieuse à Penpont, de sa fondation hypothétique par Judicaël au 7e jusqu’au 11e siècle, sont inexistantes.
L’absence de documents n’a pourtant pas empêché de nombreux auteurs d’indiquer comme des faits historiques des évènements non avérés. Parmi ceux-ci, la fondation du prieuré par Judicaël au 7e siècle mentionnée par Dom Lobineau au début du 18e siècle.
Le peu de temps qu’il avait demeuré sous Saint-Méen, dans (...)

Judicaël

Judicaël est un personnage historique qui règne sur la Domnonée armoricaine dans la première moitié du 7e siècle. Son histoire n’est que partiellement connue des historiens. Son nom est associé à celui de saint Méen, fondateur du monastère de Gaël. À l’issue de son règne, il se retire au monastère de saint Méen où il meurt en odeur de sainteté. Ultérieurement considéré comme un saint, Judicaël est devenu le héros d’une Vie latine.

Naissance d’un monastère à Maxent

Vers 868, durant la période carolingienne, des moines du Poitou fuient les invasions vikings avec les reliques de saint Maixent pour rejoindre Plélan où sont déjà installés les moines de Redon. En 869, le monastère de Plélan prend le nom de monasterium Sancti Maccentii.

En 824, les moines restituent les reliques de saint Maixent au monastère du Poitou.
Au 11e siècle, le lieu de l’ancien monastère de Maixent devient une paroisse qui prend le nom de Maxent.

L’évêché d’Alet

Alet est un promontoire enserré par la mer et par le fleuve la Rance. C’est l’antique berceau de Saint-Malo. L’archéologie nous éclaire sur son histoire. Durant le haut Moyen Âge, Alet est une cité de Domnonée. Au 9e siècle, Helocar évêque d’Alet reçoit l’immunité du roi Louis le Pieux. Au 11e siècle, les évêques de Saint-Malo créent un manoir épiscopal sur la paroisse de Beignon. Au 12e siècle, l’évêque Jean de Châtillon déplace le siège épiscopal sur l’île d’Aaron (l’actuel Saint-Malo « intra-muros »).