aller au contenu

Haches à talon

jeudi 5 février 2015

La famille des haches à talon est une des sept familles de la typologie des haches de l’Âge du Bronze. La hache à talon comporte deux parties distinctes, le talon qui est la zone d’emmanchement et la lame qui prolonge le talon.

Cette famille apparait sporadiquement en plusieurs régions à la fin du Bronze Ancien. Elle se développe au cours du Bronze Moyen (vers 1400-1200 av. J.-C.) dans toute l’Europe. Elle se prolonge jusqu’au Bronze Final, spécifiquement sur la façade atlantique du continent et particulièrement en Bretagne où l’on a trouvé plus de deux mille haches à talon.

La famille des haches à talon est classée en deux grands groupes, à butée incomplète et à butée complète. Le groupe à butée incomplète comprend deux types dont le type à écusson auquel est apparenté un exemplaire du trésor de Plélan. Le groupe des haches à butée complète comprend neuf types dont trois types spécifiquement bretons :

  • le type de Tréboul notamment trouvé sur le dépôt du Boriga en Gaël. Il s’agit du plus ancien type de hache à talon breton, à lames très larges et rebords élevés.
  • le type Breton notamment découvert dans le dépôt de la Ville-Roux en Gaël et dans celui de Boisgervilly près de Montauban de Bretagne. Il s’agit de haches à talon produites en grand nombre à la fin du Bronze Moyen et du tout début du Bronze Final. Elles représentent la part la plus importante des haches à talon trouvées en Bretagne et présentent la plus grande homogénéité morphologique du groupe.
  • le type de Rosnoën, le plus récent, de forme trapue et subrectangulaire, remonte au Bronze Final.—  BRIARD, Jacques et VERRON, Guy, Typologie des objets de l’Age du bronze en France, Fascicule 3, Haches (1), Paris, Société Préhistorique Française, 1976. [pages=79 ; 101-103] —
    Haches à talon