aller au contenu

Littérature arthurienne

Trier par titre Trier par date de publication

Les œuvres en prose : le Petit cycle de Robert de Boron

Le Petit cycle est une trilogie qui met en scène le Graal. Dans ce roman, le Graal est le vase utilisé lors de la Cène qui a également recueilli le sang du Christ crucifié. Cette version christianisée du Graal est rédigée en vers par Robert de Boron. Elle attribue une origine « historique » au Graal inventé par Chrétien de Troyes dans le Conte du Graal.

Les Continuations versifiées du Conte du Graal

En 1190, pour une raison inconnue, Chrétien de Troyes laisse inachevée la rédaction de son cinquième roman, le Conte du Graal. De nombreux auteurs vont tenter de trouver une fin au Conte du Graal inachevé. Quatre Continuations versifiées sont d’abord écrites en prolongement de l’œuvre de Chrétien. Elles se trouveront rapidement supplantées par des œuvres en prose.

Le Conte du Graal

Le Conte du Graal est le dernier roman arthurien de Chrétien de Troyes. C’est là qu’apparait pour la première fois un « graal » dans la littérature. Ce « graal » reste une énigme qui autorise toutes les interprétations. Il n’est pas encore l’objet d’une christianisation qui prendra forme avec les nombreux continuateurs du roman.

La Fontaine de Barenton chez les chroniqueurs médiévaux

L’évocation de la Fontaine de Barenton par Wace dans le Roman de Rou lui a conféré une célébrité qui a été reprise dans le monde lettré du 12e au 15e siècle. En témoignent les nombreuses œuvres didactiques du Moyen Âge qui abordent le sujet. Parmi celles-ci, quelques auteurs, et non des moindres, font allusion de manière oblique au prodige de la Fontaine de Barenton que décrit Wace.