aller au contenu

La Fontaine de Barenton dans le « Chevalier au Lion »

Un roman du 12e siècle de Chrétien de Troyes

Dans la première moitié du 12e siècle, le roi Arthur a déjà acquis une renommée internationale grâce à Historia regum britanniae de Geoffroy de Monmouth et au Roman de Brut de Wace. Chez ces auteurs, Arthur est un personnage historique qui devient, avec Chrétien de Troyes, un personnage de légende. Entre les années 1170 et 1195, Chrétien est le premier à écrire cinq romans ayant pour thème les aventures d’Arthur et de ses chevaliers.

Son roman Le Chevalier au Lion met en scène une fontaine sans nom, que les critiques et les historiens s’accordent pour identifier à la fontaine de Barenton dépeinte dans le Roman de Rou de Wace. Chrétien utilise la magie de la fontaine qui déclenche la pluie lorsque l’on verse de son eau sur le perron.

L’histoire d’Yvain, le héros du Chevalier au Lion, est ici sommairement racontée à travers le rôle que joue la fontaine. Cette fontaine maléfique se trouve en forêt de Brocéliande, domaine dont la châtelaine est Laudine et dont Lunete est la fidèle suivante et la conseillère. Son mari, Esclados le Roux est un terrible chevalier qui surgit dès que quelqu’un verse l’eau qui met en péril la forêt et ses habitants.