aller au contenu

Le menhir du Binio en Augan

Le menhir du Binio est situé sur la commune d’Augan, à 3 km au sud du bourg. Il a la particularité de servir de mur de soutien dans une habitation privée.

Une première mention en 1826

Le site mégalithique du Binio en Augan est mentionné pour la première fois dans une lettre de M. Le Douarain, maire d’Augan, adressée à Joseph Mahé et datée du 28 février 1826 :

Dans le vallon du Binio, un menhir de 11 pieds sur 8 sert de borne entre deux courtils. Près les bois de la Grée, sur les landes du Binio, deux belles pierres debout forment un angle, et quelques pierres couchées ça et là annoncent un cist-vean 1 de 54 pieds de long. Il est situé du nord au sud. GUYOT-JOMARD, Alexandre, « L’abbé Mahé », Bulletin mensuel de la société polymathique du Morbihan, Vol. 34, 1891, p. 54-73, Voir en ligne. pages 64-65

Il s’agit de la seule mention de ce menhir malgré les inventaires mégalithiques réalisés dans ce secteur au cours du 19e et du 20e siècle .

Un menhir intégré à une habitation

Aujourd’hui, le menhir du Binio en Augan, a la particularité d’être intégré à une habitation privée :

Des trous creusés dans son sommet laissent penser qu’il y a fort longtemps, une chaumière aurait été accrochée, puis une maison. Enfin, une deuxième maison s’est construite côté ouest, le menhir est aujourd’hui un mur de cloison.
ORHAN, Joseph, Au coeur du pays de Guer : autour du prieuré Saint-Etienne, Spézet, Keltia Graphic, 2004. [page 25]


Bibliographie

GUYOT-JOMARD, Alexandre, « L’abbé Mahé », Bulletin mensuel de la société polymathique du Morbihan, Vol. 34, 1891, p. 54-73, Voir en ligne.

ORHAN, Joseph, Au coeur du pays de Guer : autour du prieuré Saint-Etienne, Spézet, Keltia Graphic, 2004.


↑ 1 • Cist-Vean est le terme sous lequel le chanoine Mahé désigne un coffre mégalithique.