aller au contenu

2000-1500 av. J.-C

Les tumulus de la Butte de Tiot

Deux tumulus de l’Âge du Bronze

Les tumulus de la Butte de Tiot sont situés sur la commune de Campénéac, à 500 mètres du Tombeau des Géants. Ils sont datés de l’Âge du Bronze.

Ce monument mégalithique comprend deux tumulus éventrés, datant de l’Âge du Bronze. L’un de ces tumulus est constitué d’un petit coffre central en dalles de schiste, appelé petit « Coffre de la Butte de Tiot ». Ce petit ensemble découvert dans les années 80 est situé à 500 mètres au sud-ouest du Tombeau des Géants, entre 180 et 190 mètres d’altitude, sur la crête de la lande dominant la plaine briovérienne vers Campénéac 1.

Le coffre mégalithique

Le coffre mégalithique inséré dans l’un des deux tumulus a été étudié dans les années 80 par l’archéologue Jacques Briard :

Une épaisse dalle de schiste pourpré posée à plat joue le rôle de couverture d’un coffre encore entouré d’un tumulus de bonne taille. Ce type de monument est [...] à rapporter à l’âge du Bronze. BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989. [page 87]

Cette sépulture, à rapprocher de celle plus imposante du Tombeau des Géants, traduit le nouveau mode d’inhumation individuelle qui apparait en Armorique à l’Âge du Bronze. Les sites mégalithiques de Brocéliande se différencient cependant de ceux de la Civilisation des tumulus et ses tombes à haches de flèches armoricaines.

L’environnement du site mégalithique

Des analyses polliniques y ont été réalisées avec l’accord de Charles-Tanguy Le Roux, Directeur des Antiquités Préhistoriques de Bretagne. Ces prélèvements effectués au sein du sol protégé par le tumulus ont montré qu’à l’Âge du Bronze, la Butte de Tiot est déboisée et fréquentée par l’homme :

Deux analyses polliniques y ont été réalisées. Si la strate arboréenne représente 38% du cortège total, il convient de préciser qu’elle est constituée pour environ 35% de noisetiers, que certains auteurs classent volontiers parmi les arbustes. Quelques tilleuls et aulnes accompagnent ces noisetiers. Les herbacées s’élèvent à plus de 30%. C’est là de loin le taux le plus élevé observé sur les divers monuments mégalithiques de la forêt de Paimpont. Il s’agit pour l’essentiel de graminées et de composées. Enfin, les fougères (31%) sont, comme au Tombeau des Géants, essentiellement des Pteridium et des Polypodium. Ces résultats vont dans le sens d’un paysage proche de celui existant au moment de l’édification du Tombeau des Géants, quoique plus déboisé.Briard, Jacques (1989) op. cit., p. 87-88


Bibliographie

BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989.


↑ 1 • Ce site se trouve sur une propriété privée.