aller au contenu

1933-2002

Briard Jacques

Un archéologue en forêt de Brocéliande

Jacques Briard est l’initiateur de l’archéologie moderne en forêt de Brocéliande. Il a notamment dirigé les fouilles archéologiques de trois sites mégalithiques de la forêt de Paimpont : le Tombeau des Géants, l’Hôtié de Viviane et le Jardin aux Moines.

Éléments biographiques

Jacques Briard naît en 1933 à Saint-Malo. Il s’inscrit en 1950 au cours de Sciences Naturelles de la Faculté des Sciences de Rennes dans le but de devenir enseignant. Il côtoie Jean L’Helgouach 1 et Yves Coppens 2 aux cours d’anthropologie et de préhistoire donnés par Pierre-Roland Giot à l’Institut de Géologie. Maître d’internat de 1953 à 1955 à Fougères puis à Rennes, il participe durant les vacances d’été à des fouilles archéologiques, en compagnie de ses amis Jean L’Helgouach et Yves Coppens.

Il obtient sa licence de Sciences Naturelles en 1954, puis entre au CNRS 3 en octobre 1955, comme stagiaire de recherche dans le laboratoire d’Anthropologie-Préhistoire de la Faculté des Sciences de Rennes dirigé par Pierre-Roland Giot.

De 1959 à 1961, il effectue son service militaire pendant la guerre d’Algérie. De retour dans la vie civile, il reprend sa carrière universitaire et soutient une thèse de doctorat qui lui donne une notoriété internationale.—  BRIARD, Jacques, Les dépôts bretons et l’Âge du bronze atlantique, Travaux du laboratoire d’anthropologie de la Faculté des Sciences, Rennes, 1965, 352 p. —

En 1973, il est amené à travailler une première fois sur un site archéologique de la région de Paimpont, trois dépôts de l’Âge du Bronze découverts aux hameaux du Boriga de la Ville Roux et du Fieux en Gaël (35)—  BRIARD, Jacques et BOURHIS, Jean-Roger, « Les Dépôts de l’Âge du Bronze de Gaël (Ille-et-Vilaine) », Annales de Bretagne, Vol. 80, 1973, p. 21-33, Voir en ligne. —En 1986, Jacques Briard succède à Pierre-Roland Giot à la direction du laboratoire d’Anthropologie-Préhistoire et devient un spécialiste de l’Âge du Bronze européen. Il travaille sur plusieurs chantiers de fouilles en Bretagne, dont le site des landes de Cojoux à Saint-Just (Ille-et-Vilaine).—  BRIARD, Jacques, GAUTIER, Maurice et LEROUX, Gabriel, Les Mégalithes et les Tumulus de Saint-Just : Ille-et-Vilaine, CTHS, 1995. —

Il enseigne également en tant que chargé de cours en Histoire et en Histoire de l’Art à l’université de Rennes 2 - Haute Bretagne et à l’Université de Nantes. En 1992, il accède à la fonction de Directeur de recherche et prend sa retraite en 1998.

Membre de nombreuses institutions archéologiques, il fonde en 1982 la section Préhistoire et Archéologie de l’institut Culturel de Bretagne qu’il préside jusqu’en 2001. Connu pour sa production scientifique et pour son œuvre de vulgarisation, il a durant sa carrière écrit plus de 420 articles scientifiques et de nombreux ouvrages de synthèse. En 2001, la communauté scientifique lui rend hommage sous forme d’une publication.—  COLLECTIF, « Du monde des chasseurs à celui des métallurgistes, hommage scientifique à la mémoire de Jean L’Helgouac’h et mélanges offerts à Jacques Briard », Revue Archéologique de l’Ouest, 2001. — Il décède le 14 juin 2002.

Études archéologiques en forêt de Brocéliande : 1982-1985

Jacques Briard entreprend des fouilles archéologiques sur plusieurs sites mégalithiques du massif forestier de Paimpont entre 1982 et 1985. Elles s’accompagnent d’interventions secondaires sur d’autres sites et de nombreuses prospections sur les allées couvertes, alignements et coffres de la région.

Prospections archéologiques

Les mégalithes de la forêt de Brocéliande étaient tombés dans l’oubli depuis la fin du 19e siècle. À partir de 1975, quelques membres de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, parmi lesquels Jacky Ealet, Guy Larcher et Gérard Lelièvre, entreprennent de les retrouver et de les débroussailler. Ils s’appuient sur les descriptions publiées par Félix Bellamy en 1896. Jacques Briard, alors directeur du Laboratoire de Préhistoire de Rennes, est invité à participer à ces recherches :

Il n’était pas toujours facile de se retrouver au milieu des fougères et des ajoncs. Je me souviens d’avoir tourné longtemps en rond pour retrouver le Tombeau des Géants, mais sans doute avais-je alors marché sur la facétieuse "herbe d’oubli" qui fait perdre son chemin à qui la piétine. BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande, légendes, réalités, éternité », in Brocéliande ou le génie du lieu, Presses Universitaires de Grenoble, 2002, p. 13-29.

Fouilles archéologiques

Suite aux prospections réalisées par l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, des fouilles archéologiques sont menées par Jacques Briard à partir de juillet 1982. C’est avec ce programme de recherches que commence véritablement l’archéologie moderne en forêt de Brocéliande. Cette action est menée en commun avec l’Association des Amis du Moulin du Châtenay. Le travail consiste à dégager et à restaurer des sites mégalithiques, avec décapage des tertres, relevés des monuments et exploration du sous-sol :

  • L’Hôtié de Viviane en Paimpont fait l’objet de deux campagnes de fouilles du 28 juin au 17 juillet 1982 et en juillet 1983.
  • Le Jardin aux Moines en Néant-sur-Yvel et étudié durant l’été 1983. La première saison de fouilles ayant confirmé l’intérêt du monument, le secteur septentrional est fouillé au cours d’une deuxième campagne fragmentée en plusieurs étapes en mars, juillet et septembre 1984.
Restauration du Jardin aux Moines
Restauration du Jardin aux Moines

Autres fouilles et prospections dans la région

À partir de 1983, Jacques Briard coordonne le relevé de plusieurs monuments mégalithiques de Brocéliande : le Coffre de la Guette à Paimpont, l’allée couverte du Rocher en Concoret ou l’enclos de Tréhorenteuc.

Jacques Briard entreprend des fouilles archéologiques dans la région de Ploërmel en juin 1985. Il se consacre à l’allée couverte de « la Ville Bouquet » et dresse un relevé de l’allée couverte du Hino.

Au cours de la même année, il reprend l’inventaire des sites mégalithiques du camp de Coëtquidan (56), en partie étudiés par Molac et Cahierre en 1978—  MOLAC, Roger et CAHIERRE, R., « Le mégalithisme du pays de Guer. Inventaire des mégalithes », Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, Vol. 105, 1978, p. 7-16, Voir en ligne. —. Il s’intéresse ainsi au coffre de la Ville Costard en Augan (56) ainsi qu’aux allées couvertes du pays de Guer.

Publications scientifiques sur les campagnes de 1982-1985

Les résultats des fouilles de l’Hôtié de Viviane, du Tombeau des Géants et du Jardin aux Moines sont exposés lors de colloques archéologiques et publiés à partir de 1983,—  BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande », in Journées préhistoriques de Bretagne, 1983, p. 16-19. ——  BRIARD, Jacques, « Le Jardin aux Moines à Néant-sur-Yvel », in Journées archéologiques de Bretagne, Travaux du laboratoire d’anthropologie de Rennes, 1984, p. 28-30. — puis repris dans la revue Archéologia.—  BRIARD, Jacques et LARCHER, Guy, « Mégalithes en Forêt de Brocéliande », Archéologia, Vol. 199, 1985, p. 30-39. —

En 1989 paraissent deux publications de synthèse sur les fouilles archéologiques menées par Jacques Briard en Brocéliande. La première et la plus exhaustive est une somme des connaissances sur les mégalithes de la région de Brocéliande et de Ploërmel 4.—  BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989. — La seconde met en avant l’approche pluridisciplinaire du travail de Jacques Briard.—  BRIARD, Jacques, MARGUERIE, Dominique, GEBHARDT, Anne, [et al.], « Archéologie et environnement en forêt de Brocéliande, un exemple d’études pluridisciplinaires », Bulletin de la Société préhistorique française, Vol. 86, n°10, 1989, p. 397-403, Voir en ligne. —

Ce programme de fouilles a voulu se compléter d’une action pluridisciplinaire, recherchant en particulier les éléments du paléo-environnement ou encore les éléments matériels, pétrographie, céramologie, permettant de reconstituer le système écosociologique des populations vivant en forêt de Brocéliande de la fin du Néolithique au début de l’Âge du Bronze […] Le résultat global de cette étude a été positif. Il détruit le mythe fabulaire de la « grande forêt primitive » puisque palynologie aussi bien que microsédimentologie montrent le déforestage et la mise en culture du territoire dès le Néolithique. Il donne une image diversifiée des échanges économiques protohistoriques avec une grande variété de recherches des matériaux utilisés tant pour l’industrie lithique que pour les composants des céramiques. […] La vie reste cependant modeste, axée sans doute sur la chasse, l’élevage et l’agriculture. Là encore la présence de meules conforte les résultats des études palynologiques et microsédimentologiques qui montrent l’accentuation de la déforestation du Néolithique à l’Âge du Bronze.Briard, Jacques et al. (1989). op. cit., p. 397-403

À l’issue de ces fouilles, Brocéliande prend place dans la cartographie régionale du mégalithisme :

Sans nul doute, la légendaire Brocéliande fut l’un des hauts lieux du mégalithisme de Bretagne. Plus d’une cinquantaine de tertres funéraires, d’allées couvertes, de coffres, de menhirs et d’alignements furent érigés dans les clairières de la Haute Forêt, sur les landes des crêtes de schiste rouge, ou à proximité des vallons ombragés propices à l’habitat. BRIARD, Jacques, « Mégalithes et maisons des fées », in Brocéliande ou l’obscur des forêts, La Gacilly, Artus, 1988, p. 65-72.

Valorisation des sites mégalithiques de Brocéliande

Valorisation touristique

La prospection, les relevés, études et fouilles archéologiques des mégalithes de Brocéliande sont accompagnés d’un volet de valorisation touristique appuyé par les collectivités locales :

Dans la mesure de nos moyens nous y avons contribué par des actions de sensibilisation variées et par un rôle de conseiller technique dans une mise en valeur des monuments qui cherchent à ne pas dénaturer leur environnement.Briard, Jacques (1989). op. cit., p. 12

Le Tombeau des Géants, l’Hôtié de Viviane, le Jardin aux Moines, mais aussi l’Allée couverte des Brousses Noires, sont intégrés aux circuits touristiques et aménagés avec parking et panneaux d’information archéologique.

Visite guidée au Jardin aux Moines pendant les fouilles
Visite guidée au Jardin aux Moines pendant les fouilles

Articles et livres de vulgarisation

Jacques Briard est l’auteur de nombreuses publications sur le mégalithisme en forêt de Brocéliande. Il est bien sûr l’auteur d’articles scientifiques sur les fouilles archéologiques menées de 1982 à 1985 mais aussi d’ouvrages de vulgarisation dans lesquels il s’intéresse notamment aux liens entre les mégalithes et la culture populaire.

Bulletin des Amis du Moulin du Châtenay

L’Association des Amis du Moulin du Châtenay est à l’origine des premières prospections mégalithiques de la fin des années 1970 qui ont débouché sur le programme de fouilles archéologiques mené par Jacques Briard.

C’est notamment à travers le Bulletin des Amis du Moulin du Châtenay que l’archéologue va communiquer le résultat de ses recherches aux habitants du pays. Un article de Jacques Briard ouvre le second numéro de cette revue parue en janvier 1982. Il consiste en une présentation générale sur le mégalithisme et les différents types de mégalithes.—  BRIARD, Jacques, « Les mégalithes : dolmens, coffres et tumulus, allées couvertes », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Janvier 1982, p. 7-11. — Cet article est suivi par un compte-rendu des fouilles du Tombeau des Géants,—  BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1982 : Le Tombeau des Géants à Campénéac », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Octobre 1982, p. 5-9. — puis des fouilles de l’Hôtié de Viviane.—  BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1982 : l’Hotié de Viviane ou Tombeau des druides à Paimpont », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Avril 1983, p. 15-19. —Jacques Briard conclut sa contribution au Châtenay par un article de synthèse sur les fouilles archéologiques de 1983 à l’Hôtié de Viviane et aux Jardin aux Moines.—  BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1983 : L’Hôtié de Viviane à Paimpont, le Jardin des Moines à Néant-sur-Yvel », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Mai 1984, p. 13-18. —

Articles dans des ouvrages collectifs

Jacques Briard a publié deux contributions dans des ouvrages collectifs sur Brocéliande. La plus ancienne, datée de 1988, est à l’initiative de l’Association Artus, consacrée aux imaginaires celtiques et arthuriens. L’archéologue s’y intéresse aux liens entre les traditions, les légendes populaires et les mégalithes de la forêt de Paimpont.— Briard, Jacques (1988). op. cit. —

La seconde contribution est un article publié dans un compte-rendu des rencontres estivales organisées en 1997 et 1998 à Ploërmel par le Centre de l’Imaginaire Arthurien. L’article de Jacques Briard s’intègre à cet ouvrage qui croise des approches archéologique, historique, mythologique et littéraire sur la forêt de Paimpont/Brocéliande.— Briard, Jacques (2002). op. cit. —

Ouvrages généraux

Jacques Briard est aussi l’auteur d’ouvrages plus généraux qui reprennent l’ensemble de ses travaux scientifiques en forêt de Brocéliande dans une approche de vulgarisation.

On peut notamment citer Mégalithes de Bretagne —  BRIARD, Jacques et FEDIAEVSKY, Nicolas, Mégalithes de Bretagne, Rennes, Ouest France, 1987. — mais surtout deux guides sur la préhistoire en forêt de Brocéliande —  BRIARD, Jacques, Préhistoire en forêt de Brocéliande, Châteaulin, Jos, 1991. ——  BRIARD, Jacques et LARCHER, Guy, La préhistoire en Brocéliande, Éditions Gisserot, 2004. —.

Citons enfin l’inventaire des mégalithes d’Ille-et-Vilaine, dans lequel il reprend son travail sur les sites de Brocéliande —  BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004. —


Bibliographie

BRIARD, Jacques, Les dépôts bretons et l’Âge du bronze atlantique, Travaux du laboratoire d’anthropologie de la Faculté des Sciences, Rennes, 1965, 352 p.

BRIARD, Jacques et BOURHIS, Jean-Roger, « Les Dépôts de l’Âge du Bronze de Gaël (Ille-et-Vilaine) », Annales de Bretagne, Vol. 80, 1973, p. 21-33, Voir en ligne.

BRIARD, Jacques, « Les mégalithes : dolmens, coffres et tumulus, allées couvertes », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Janvier 1982, p. 7-11.

BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1982 : Le Tombeau des Géants à Campénéac », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Octobre 1982, p. 5-9.

BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1982 : l’Hotié de Viviane ou Tombeau des druides à Paimpont », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Avril 1983, p. 15-19.

BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande », in Journées préhistoriques de Bretagne, 1983, p. 16-19.

BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1982 : l’Hotié de Viviane ou Tombeau des druides à Paimpont », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Avril 1983, p. 15-19.

BRIARD, Jacques, « Le Jardin aux Moines à Néant-sur-Yvel », in Journées archéologiques de Bretagne, Travaux du laboratoire d’anthropologie de Rennes, 1984, p. 28-30.

BRIARD, Jacques et LARCHER, Guy, « Mégalithes en Forêt de Brocéliande », Archéologia, Vol. 199, 1985, p. 30-39.

BRIARD, Jacques, « Fouilles archéologiques 1983 : L’Hôtié de Viviane à Paimpont, le Jardin des Moines à Néant-sur-Yvel », Le Châtenay - Journal de l’Association des Amis du Moulin du Châtenay, Mai 1984, p. 13-18.

BRIARD, Jacques et FEDIAEVSKY, Nicolas, Mégalithes de Bretagne, Rennes, Ouest France, 1987.

BRIARD, Jacques, « Mégalithes et maisons des fées », in Brocéliande ou l’obscur des forêts, La Gacilly, Artus, 1988, p. 65-72.

BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989.

BRIARD, Jacques, MARGUERIE, Dominique, GEBHARDT, Anne, [et al.], « Archéologie et environnement en forêt de Brocéliande, un exemple d’études pluridisciplinaires », Bulletin de la Société préhistorique française, Vol. 86, n°10, 1989, p. 397-403, Voir en ligne.

BRIARD, Jacques, Préhistoire en forêt de Brocéliande, Châteaulin, Jos, 1991.

BRIARD, Jacques, GAUTIER, Maurice et LEROUX, Gabriel, Les Mégalithes et les Tumulus de Saint-Just : Ille-et-Vilaine, CTHS, 1995.

BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande, légendes, réalités, éternité », in Brocéliande ou le génie du lieu, Presses Universitaires de Grenoble, 2002, p. 13-29.

BRIARD, Jacques et LARCHER, Guy, La préhistoire en Brocéliande, Éditions Gisserot, 2004.

BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004.

COLLECTIF, « Du monde des chasseurs à celui des métallurgistes, hommage scientifique à la mémoire de Jean L’Helgouac’h et mélanges offerts à Jacques Briard », Revue Archéologique de l’Ouest, 2001.

MOLAC, Roger et CAHIERRE, R., « Le mégalithisme du pays de Guer. Inventaire des mégalithes », Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, Vol. 105, 1978, p. 7-16, Voir en ligne.


↑ 1 • Archéologue et préhistorien français, né le 22 avril 1933 à Meknès au Maroc, mort le 29 février 2000 à Nantes.

↑ 2 • né à Vannes le 9 août 1934, Yves Coppens est un paléontologue et paléoanthropologue français, professeur honoraire au Collège de France. En France, son nom est attaché à la découverte en 1974 du fossile surnommé Lucy.

↑ 3 • Centre National de la Recherche Scientifique

↑ 4 • Jean L’Helgouach a donné une critique de cet ouvrage dans la Revue Archéologique de l’Ouest