aller au contenu

Paysages et Géologie en Brocéliande - I

Un itinéraire de découverte géologique du massif de Paimpont

En guise d’introduction à la géologie du massif de Paimpont-Brocéliande, nous choisissons comme fil conducteur un itinéraire qui aborde le massif par l’ouest, depuis Campénéac jusqu’au bourg de Paimpont. Le présent article nous donne un aperçu de la diversité des paysages (végétation et relief) traversés par cet itinéraire.

Le second volet reprendra notre itinéraire, en s’intéressant cette fois, à l’aide d’observations de terrain, aux relations existant entre les paysages et la géologie.

L’histoire géologique de la Bretagne nous donnera une vision générale des évènements ayant intéressé la péninsule et plus particulièrement la région de Brocéliande, depuis le Précambrien. Ce volet peut être consulté séparément des deux premiers. Le lecteur désireux d’approfondir certaines notions y trouvera des compléments d’informations utiles.

Pour découvrir le massif de Brocéliande, une bonne approche consiste à quitter la voie rapide Rennes-Quimper à la sortie Campénéac (D134).

Arrivée à Campénéac
Arrivée à Campénéac
Vue sur Campénéac et le massif de Brocéliande depuis la D134

Le visiteur aborde alors le massif de Brocéliande par l’ouest, depuis Campénéac par la D312 (Morbihan) puis la D40 (Ille-et-Vilaine). Il traverse une grande diversité de paysages.

Itinéraire Campénéac - Paimpont
Itinéraire Campénéac - Paimpont

Les deux premiers kilomètres

La route traverse un paysage mollement ondulé, où dominent les grandes cultures (céréales, maïs).

Paysage de grandes cultures
Vue panoramique sur le massif de Brocéliande

Cette vue panoramique présente trois plans distincts :
• au premier plan : un paysage de grandes cultures,
• au second plan : une végétation arborée dense,
• à l’arrière-plan : le massif de Brocéliande (souligné ici par les ajoncs en fleurs au mois d’avril).

Près du château de Trécesson (2 km)

Trécesson

La route traverse un paysage bocager, constitué de parcelles plus petites, de prairies et de talus boisés.

Le bocage de Trécesson

Le Lidrio (2,6 km)

Après ce lieu-dit, la route entame une côte à forte pente.

Le Lidrio

La vallée Saint-Amant (3,2 km)

Nous empruntons ensuite une sorte de défilé. La végétation de part et d’autre de la route est contrastée : lande à gauche, arbres et prairies à droite.

La vallée Saint-Amant

La route est dominée à gauche par la Butte de Tiot, couverte d’une lande à ajoncs d’Europe (Ulex europaeus).

La Butte de Tiot

Une ancienne carrière est visible au pied de la butte.

La carrière de Sainte-Apolline

Le côté droit de la route, où coule en contrebas le ruisseau de Saint-Amant (et la fontaine Sainte-Apolline), montre une végétation arborée dense.

La vallée Saint-Amant

Un peu plus loin sur la droite, on aperçoit des corniches rocheuses. Les couches horizontales sont visibles surtout en hiver, lorsqu’elles ne sont pas masquées par la végétation.

La corniche de Saint-Amant

Le site de la chapelle Saint-Jean (4,3 km).

Saint-Jean

On retrouve la lande à ajoncs de chaque côté de la route.

La lande de Saint-Jean

Le ruisseau et l’étang du Châtenay (6,7 km)

Une ancienne carrière est visible sur la droite, en face de la Station biologique de Paimpont.

La carrière du Châtenay

Huche-Loup (7,6 km)

Au-delà de ce lieu-dit, la pente s’accentue et on entre en forêt.

Huche-loup et l'entrée en forêt

La Haute Forêt

(altitude 214 m - 8,4 km)
La végétation arborée est constituée d’un boisement de feuillus et de résineux.

La Haute Forêt

La côte de Beauvais

(altitude 233 m à 152 m – 9,5 km)
Nous atteignons le point culminant du parcours (233 m). Celui de la forêt (et de l’Ille-et-Vilaine) se trouve quant à lui à 2,6 km vers le nord : 258 m.

La route présente un dénivelé notable de 60 m sur 1 km,

Profil altitudinal de la côte de Beauvais
La côte de Beauvais

Elle se poursuit en pente douce jusqu’à l’étang de Paimpont (ou étang de l’abbaye)

Bas de la côte de Beauvais

L’étang de Paimpont

(altitude 152 m - 11,4 km)

Fin de l'itinéraire (carte)

La route passe au-dessus de la queue de l’étang (visible à droite).

La queue de l'étang de l'Abbaye

On aperçoit à gauche l’abbaye de Paimpont.

L'étang de l'Abbaye

L’entrée du bourg de Paimpont marque la fin de notre itinéraire.

Profil altitudinal de l'itinéraire
Profil altitudinal de l’itinéraire

À suivre : Observations géologiques sur notre itinéraire de découverte