aller au contenu

La Butte Ronde

Un cairn de l’ensemble des Buttes aux Tombes

La Butte Ronde est un cairn situé sur la commune de Néant-sur-Yvel. Il fait partie de l’ensemble mégalithique des Buttes aux Tombes.

Une première mention par l’abbé Gillard

Parmi les nombreux auteurs qui mentionnent les « Buttes aux Tombes » au cours du 19e siècle, le Chanoine Mahé en 1825, François-Marie Cayot-Delandre, Louis Rosenzweig, Sigismond Ropartz ou Félix Bellamy, aucun ne décrit la « Butte Ronde ».

Le premier auteur à la mentionner est l’abbé Gillard de Tréhorenteuc qui en 1955 en donne une description très imagée.

C’est ici le tombeau d’un chef. Quand un chef mourait au combat, on dressait un immense bûcher, on y étendait le cadavre. Ses hommes de confiance, ceux qui avaient puisé aux mêmes plats et bu à la même tasse, se couchaient à côté du maitre. L’épouse s’y étendait à son tour. On apportait les habits, les armes, les trésors du maitre et le feu faisait son œuvre. Ensuite, tous les assistants travaillaient à recouvrir les cendres. Ce tombeau fait d’une seule pièce, avait ceci de remarquable : il était entièrement rond, plus élevé qu’un tumulus ordinaire et il était surmonté d’un petit dolmen dont on voit encore une pierre sur le bord du chemin. GILLARD, abbé Henri, Curiosités et légendes de la forêt de Paimpont, Les éditions du Ploërmelais., 1955. [page 21]

La Butte Ronde et l’archéologie contemporaine

L’archéologue Jacques Briard a donné une brève description de la « Butte Ronde » :

A 300 m au sud-ouest [du Jardin aux moines] la Butte Ronde, en pleine lande et difficile d’accès, est une grande butte circulaire de 20 m de diamètre environ et de 4 m de haut, composée uniquement de pierres. Elle a été explorée à une époque ancienne et montre au centre un cratère de fouille. BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989. [page 42]

La Butte Ronde

Jacques Briard rattache la « Butte Ronde » aux cinq tertres subsistant de l’ensemble des « Buttes aux Tombes ».

Le groupe des tertres néolithiques de Néant-sur-Yvel/Tréhorenteuc apparait comme un ensemble original aux confins du massif forestier de Brocéliande. Il révèle une concentration de monuments du même type dans une aire restreinte et l’attachement probable d’une ethnie très localisée à ce mode de sépulture. Ces tertres montrent une conservation très inégale et des structures diversifiées : cloisons internes en pierres au Jardin aux Moines, petits alignements de blocs sur le tertre allongé de la route de Tréhorenteuc, grand cairn de pierres à la Butte Ronde, qui est peut-être d’un type différent des véritables tertres allongés.Briard, Jacques (1989) op. cit. p. 105


Bibliographie

BELLAMY, Félix, La forêt de Bréchéliant, la fontaine de Berenton, quelques lieux d’alentour, les principaux personnages qui s’y rapportent, Vol. 1, Rennes, J. Plihon & L. Hervé, 1896, Voir en ligne.

BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989.

GILLARD, abbé Henri, Curiosités et légendes de la forêt de Paimpont, Les éditions du Ploërmelais., 1955.

MAHÉ, chanoine Joseph, Essai sur les antiquités du département du Morbihan, Vannes, Galles aîné, 1825, Voir en ligne.