aller au contenu

1566

La croix des Thélandais

La « croix des Thélandais » a été implantée en 1566 à l’entrée du bourg de Plélan-le-Grand.

La « croix des Thélandais » est située près de la « Fontaine saint Fiacre » à la sortie du bourg de Plélan-le-Grand, en direction du Thélin, au lieu dit le Pont-Garin.

Elle est constituée de trois parties :

  • d’un socle sur lequel se trouve une inscription datée de 1566
  • d’un fût d’environ deux mètres
  • d’un bloc sculpté, scellé au sommet du fût

L’inscription de 1566

La croix comporte une inscription datée de l’an 1566. Cette inscription gravée a été décryptée pour la première fois par Alfred Ramé (1846-1886) pour le Dictionnaire Ogée-Marteville de 1843 :

Inscription de la croix des Thélandais

« l’an mil VCCLX et six (1566), un vendredi au matin, Thomas Dannet fist meptre ceste (croix) au Pont-Garin, le VIIII (9ème) jor de juin, pour dire le vray, fut amené du Coldin, par les Thélandais ».

M. Ramé signale l’inexactitude possible de sa traduction due au manque de lisibilité de l’inscription.

Dans cette inscription, il y a plusieurs mots que nous avons déchiffrés plus par la rime que par les lettres qui les composent. Aussi, le mot vrai et le mot coldin ne sont pas donnés par nous comme certains.

OGÉE, Jean-Baptiste, Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la nation bretonne : M-Z, Vol. 2, Réédition par A. Marteville et P. Varin, 1845, Rennes, Molliex, Libraire-éditeur, 1780, Voir en ligne. page 284

À la place du mot Coldin transcrit par M. Ramé nous proposons celui de « Bodin », du nom de la fontaine près de laquelle se sont réunit les Thélandais lors de l’aveu de 1566.

La croix est mentionnée avec son inscription par Guillotin de Corson, sans apporter d’éléments supplémentaires.—  GUILLOTIN DE CORSON, abbé Amédée, « Notice sur quelques Croix et Calvaires anciens, subsistant dans les paroisses de l’Archidiocèse de Rennes », Bulletin Archéologique de l’Association Bretonne, Vol. 28 / 5, 1886, p. 25-34, Voir en ligne. Page 34 —

La limite du fief du Thélin

Un document des Archives Départementales d’Ille-et-Vilaine, Reçu avec lettre du 28 mai 1785 liste les lieux-dits du fief du Tellain : la Bourgoulière, la Vieille Ville, la Haute Haye, la Basse Haye, Perquis, Lisle Guihard, la Touche, le Coudrai, la Pirotière, la Grée, l’Éclardais, la Bulais, le Pont Guerin, le Bodo, le Gué, la Lande du Gué, les Choux Rotis, Breil du Cocq, la Bigotais, la Cloture, la Paviotais.— A.D.I.V. 20 J 37 —

Villages du fief du Tellain

La liste du fief du Tellain regroupe tous les villages situés sur la partie ouest de la seigneurie de Plélan. Cette liste comprend tous les lieux-dits qui formeront la future paroisse du Thélin à partir de 1849 ainsi que la Bourgoulière, le Bodo, la Vieille-Ville, la Lande du Gué, le Gué et le Pont-Guérin. La « croix des Thélandais », située au pont Garin (Pont-Guérin) marque donc la limite entre le fief du Tellain et le fief du bourg de Plélan.


Bibliographie

GUILLOTIN DE CORSON, abbé Amédée, « Notice sur quelques Croix et Calvaires anciens, subsistant dans les paroisses de l’Archidiocèse de Rennes », Bulletin Archéologique de l’Association Bretonne, Vol. 28 / 5, 1886, p. 25-34, Voir en ligne.

OGÉE, Jean-Baptiste, Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la nation bretonne : M-Z, Vol. 2, Réédition par A. Marteville et P. Varin, 1853, Rennes, Deniel, succ. Molliex Libraire-Editeur, 1780, Voir en ligne.