aller au contenu

2000 av. J.-C.

Le coffre mégalithique de la Guette

Une sépulture de l’Âge du Bronze

Le coffre de la Guette, situé sur les hauteurs du Val sans Retour en Paimpont, est une petite sépulture individuelle datée de 2000 avant J.-C.

La découverte du coffre en 1982

Le coffre mégalithique 1 se trouve à proximité du village de « la Guette » en Paimpont, dans la parcelle cadastrale 95 Z dite du « Puits des Grands Rochers » qui surplombe le fond du Val sans Retour. Il a été découvert par Michel Cabaret, alors étudiant en Maitrise des Sciences et Techniques à la Station Biologique de Paimpont (Université de Rennes 1) :

En mai 1982, lors d’une prospection, j’ai découvert un petit ensemble mégalithique situé dans un taillis de chêne sessile, à proximité de la Guette. CABARET, Michel, Le Val sans retour : Étude et propositions de gestion des ressources humaines, Mémoire de Maîtrise MST AMVR, Université de Rennes 1, 1982. [page 47]

Un dégagement superficiel est ensuite réalisé par l’équipe de fouilles de Jacques Briard, Guy Larcher et Michel Cabaret en juillet 1982, afin d’établir un plan au sol et d’en dresser les élévations. Michel Cabaret en donne une première description :

Ce monument est orienté à 30 G Nord, il est composé de 6 dalles plantées de chant et de pierres plus petites dont certaines on été dérangées. Ses dimensions internes sont de 2 mètres de long pour 1 mètre de largeur moyenne, celle-ci variant du fait de la disposition en épi de la partie Est. La partie visible avant dégagement sommaire atteint 50 cm de hauteur. La paroi Nord comprend une petite dalle de 40 cm de large disposée en biais et des éléments plus petits, sans doute en blocage ou en muret. La paroi Ouest est composée d’un grand bloc unique de 1,65 m de long et de 30 cm d’épaisseur ; il semble s’enfoncer dans le sol en penchant vers l’intérieur, sa hauteur visible est de l’ordre de 60 cm. La paroi Est est intéressante par sa composition en trois éléments de dalles : une de 75 cm, une médiane située en retrait de 70 cm est encastrée dans une souche de chêne, la troisième longue de 85 cm est placée en biais. [...] Le monument semble être entouré d’un petit tertre. Cabaret, Michel (1982) op.cit. p. 47

Le coffre mégalithique de la Guette

L’analyse formelle de ce petit mégalithe permet à Michel Cabaret de le dater de la fin du Néolithique ou de l’Âge du Bronze (1500 à 3000 av. J.C.). La disposition de ses dalles rappelle la construction de l’Hostié de Viviane situé à environ 500 mètres au sud-ouest du coffre.

Les fouilles de Jacques Briard en 1983

Ce petit monument a été étudié par l’archéologue Jacques Briard qui en publie un plan dans un ouvrage de synthèse sur les tumulus armoricains en 1984. En 1989, il établit un relevé (Fig. 53) et en donne la description :

Le coffre a vraisemblablement été fouillé autrefois. Il en manque la couverture qui pouvait être composée soit d’une dalle disparue, soit d’un système en encorbellement de petites pierres. [...] un décapage superficiel extérieur a permis de retrouver le petit cairn grossièrement appareillé, de 3.50 m maximum de diamètre, composé de dalles de schiste. Un possible pavage a pu exister à l’intérieur du coffre mais il a été détruit aussi bien par les fouilles anciennes que par les racines du chêne situé à l’est du monument. BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989. [pages 67-70]

Le coffre mégalithique de la Guette

Jacques Briard y découvre un unique tesson de poterie campaniforme qui distingue ce coffre de ses équivalents armoricains. Cette découverte a permis d’affiner la datation de la tombe :

Le dégagement des quelques pierres du centre a permis de recueillir quelques tessons indiscutablement de type campaniforme par leur pâte rouge assez fine et par le décor à la roulette que porte l’un d’eux. Il est intéressant de noter la présence en Haute Bretagne d’une tombe individuelle à mobilier campaniforme dont les exemples sont rarissimes. On ne pouvait jusqu’ici que signaler les tombelles proches de l’allée couverte de la Maison-es-Feins à Tressé (Ille-et-Vilaine) qui ont fourni des tessons campaniformes et peut-être le coffre d’un des tumulus de Kerbernard à Pluguffan (Finistère).Briard, Jacques (1989) op. cit., p.67

Jacques Briard donne une dernière description du coffre de la Guette en 2004 :

[...] De forme approximative rectangulaire, il a pu être recouvert d’une dalle ou d’un système en encorbellement. Au nord se trouve une série de petites dalles plus ou moins effondrées qui devaient former une paroi appareillée. À l’ouest, se dresse la plus belle dalle de schiste de 1,65 m de long, 0,37 m d’épaisseur et 0,80 m de hauteur apparente, penchée vers l’intérieur. Au sud, des plaquettes empilées peuvent correspondre à un muret détruit. Un cairn, d’un diamètre maximum de 3,50 m, recouvrait le tout. Ce coffre est datable des environs de 2000 av. J.-C. BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004. [page 72]

L’environnement mégalithique du Coffre de la Guette

Le Coffre de la Guette n’est pas l’unique tombe de l’Âge du Bronze découverte en forêt de Paimpont.

Vers 2000 les petits chefs de l’Âge du Bronze et leurs sujets se feront enterrer dans des tombes individuelles : le Tombeau des Géants, le coffre de la Guette, les Buttes de Tiot et maintes et maintes petites tombelles disséminées en forêt et réservées aux plus démunis de cette société hiérarchisée. BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande », in Journées préhistoriques de Bretagne, 1983, p. 16-19. [page 26]

Le coffre mégalithique de la Guette (plan)

À une centaine de mètres du coffre, Michel Cabaret avait remarqué :

[...] des pierres plantées dans le sol dont une partie pourrait correspondre à des coffres détruits. Il serait intéressant de dégager ce petit ensemble aux structures fragiles qui sont plus ou moins menacées par la végétation, les promeneurs [...] Cabaret, Michel (1982) op. cit., p. 47

Jean-Charles Oillic a confirmé les remarques de Michel Cabaret en repérant deux autres coffres mégalithiques à quelques centaines de mètres de celui de la Guette.


Bibliographie

BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989.

BRIARD, Jacques, « Mégalithes en Brocéliande », in Journées préhistoriques de Bretagne, 1983, p. 16-19.

BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004.

CABARET, Michel, Le Val sans retour : Étude et propositions de gestion des ressources humaines, Mémoire de Maîtrise MST AMVR, Université de Rennes 1, 1982.


↑ 1 • Ce site est situé sur une propriété privée