aller au contenu

Concoret

12 articles Trier par titre Trier par date de publication

L’incendie du Château de Comper

Le 27 janvier 1790, au cours des révoltes agraires qui agitent la région, une troupe d’environ quatre-cents hommes se rend au château de Comper en Concoret pour réclamer une renonciation écrite du seigneur à ses droits féodaux. Par ailleurs, après avoir obtenu les titres de la seigneurie, les émeutiers les brûlent dans la cour, puis se livrent au pillage et mettent le feu au château. L’incendie est éteint le 29 janvier par les habitants de Concoret.

Possessions et revenus du prieuré de Saint-Samson de Telhouët

Le prieuré Saint-Samson de Telhouët a été doté de nombreuses terres par Raoul II de Gaël en 1124. Aux 16e, 17e et 18e siècles, la prieure possède des droits de haute, moyenne et basse justice, avec juridiction, en sept fiefs ou bailliages répartis sur les paroisses de Paimpont, Saint-Gonlay, Saint-Maugan, Iffendic, Montfort, Bédée, Irodouër, Concoret, Gaël, Montauban et Boisgervilly.

Guillotin abbé Pierre-Paul

L’abbé Pierre-Paul Guillotin est originaire de Concoret. Vicaire de Saint-Servan au début de la Révolution, il refuse en 1792 de prêter serment à la Constitution civile du clergé et entre en clandestinité. Durant huit ans, il se cache sur sa paroisse natale pour continuer à exercer son sacerdoce. Il consigne sur son Registre les actes cultuels ainsi que la chronique de Concoret pendant la Révolution. Il meurt à Saint-Servan en 1814.

4 articles Trier par titre Trier par date de publication

Du Laurens de la Barre Ernest

Ernest du Laurens de la Barre est un écrivain finistérien qui fait partie de la première génération de collecteurs bretons du 19e siècle, après Émile Souvestre et Théodore Hersart de la Villemarqué. Entre 1857 et 1881, il publie une quarantaine de contes, dont six sont situés en forêt de Paimpont.

3 articles Trier par titre Trier par date de publication

5 articles Trier par titre Trier par date de publication

Le site de Point-Clos - I

Le lieudit « Point-Clos » est situé au nord du massif de Brocéliande, en forêt domaniale de Gaël-Paimpont. Il abrite les vestiges d’un ancien camp d’aviation créé en 1922. La Luftwaffe occupe le camp de 1940 à 1944. L’aviation alliée l’utilise du début août à la fin septembre 1944.

Le site de Point-Clos - II

Le camp d’aviation de Point-Clos est investi en juin 1940 par la Luftwaffe. C’est un terrain de réserve que l’armée de l’air américaine utilise en 1944 comme aérodrome de repli pendant quelques semaines. Le camp de Point-Clos est démilitarisé à la fin de la guerre

Les chapelles Saint-Marc de Comper

Deux chapelles dédiées à saint Marc sont édifiées à Comper, probablement lors de la construction du château, par les seigneurs de Gaël-Montfort. La première chapelle, extérieure au château, bâtie à l’emplacement du « pâtis Saint-Marc », est celle de la frairie de Comper. Elle est détruite lors des guerres de la Ligue, à la fin du 16e siècle. La seconde, située à l’intérieur de l’enceinte du château, est réservée à l’usage des châtelains. Elle est détruite en 1790.