aller au contenu

vers 3000-2000 av. J.-C.

Les menhirs de la Prise de Comper

Deux alignements de menhirs en forêt de Paimpont

Les « Menhirs de la Prise » sont un alignement de mégalithes situés à proximité du château de Comper, sur la commune de Paimpont. Le premier alignement comprend un menhir debout et trois autres blocs, en schiste pourpré. Le deuxième alignement comprend au moins sept blocs.

La première mention par Bellamy en 1896

Dans la seconde moitié du 19e siècle, Félix Bellamy donne une description des mégalithes de la Prise de Comper 1 :

Derrière cette maison hospitalière [ferme de la Prise de Comper] existent au moins une vingtaine d’énormes pierres couchées par terre. La plupart sont cachées par des buissons sous un épais taillis, et il est actuellement (1891) impossible d’en faire le dénombrement exact, et encore plus de les mesurer. A celles dont on peut approcher ou que on peut apercevoir, on reconnait une forme allongée, comme des pierres de menhirs. La plupart sont isolées, éparses sur le sol, à quelques pas les unes des autres. Cependant, dans un point j’ai cru en reconnaitre trois ou quatre en tas. Ces pierres sont des poudingues à gros nodules de quartz blanc opaque, empâtés dans un mastic rougeâtre schisteux, et en tout semblables au menhir de Saint-Jouan et aux blocs qui gisent à petite distance sur cette lande de Saint-Jouan. BELLAMY, Félix, La forêt de Bréchéliant, la fontaine de Berenton, quelques lieux d’alentour, les principaux personnages qui s’y rapportent, Vol. 1, Rennes, J. Plihon & L. Hervé, 1896, Voir en ligne. page 720

Félix Bellamy pense que les menhirs encore existants devaient appartenir à un ensemble plus vaste détruit par la construction de la ferme de la Prise et celle plus moderne de la route :

Ces pierres sont éparses sur un espace de terrain assez vaste. La route a dû le traverser et il y a tout lieu de penser que les agents-voyers ont brisé celles qu’ils ont rencontrées dans l’alignement. Des blocs assez volumineux de cette sorte de roche se trouvent encastrés dans les murs de la ferme voisine de la Prise. On peut présumer qu’ils proviennent de quelques uns de ces mégalithes qui auraient été fragmentés.Bellamy, Félix (1896) op. cit. p.720 (voir en ligne)

Félix Bellamy rapporte les croyances des gens du pays qui voyaient dans ces mégalithes les vestiges d’un cimetière druidique. Il rapproche enfin les « menhirs de la Prise » de deux ensembles mégalithiques situés à peu de distance : celui du « menhir de Saint-Jouan », ainsi que celui de la « Pierre Drète » lui aussi dans le bois de Comper.

Les menhirs de la Prise de Comper

Les menhirs de Comper et l’archéologie contemporaine

Les menhirs de la Prise, mentionnés en 1929 —  BANÉAT, Paul, Le Département d’Ille-et-Vilaine. Histoire, archéologie, monuments, Vol. 3, Rééd. 1973, Librairie Guénégaud, 1929. [page 35] —, ont fait l’objet d’un examen archéologique en 1971, demeuré inédit.—  HENRY, P., Les menhirs du Nord de l’Ille-et-Vilaine, mémoire de maitrise, Université de Haute-Bretagne, 1971. [pages 186-187] —

L’archéologue Jacques Briard le compare aux menhirs de la Pierre Drète ou à ceux de La Ville Guichais situés eux aussi à l’extrémité orientale de la forêt :

A peu de distance de la Pierre Drète, le menhir de la Prise de Comper, haut de 1,81 m semblait isolé. L’examen de ses environs immédiats a permis de découvrir une série de blocs, les uns orientés nord-sud, les autres naturels. C’est encore un petit alignement aménagé ici dans un filon naturel. [...] Ainsi se confirme la présence de petits alignements, beaucoup plus nombreux que prévu, témoignant au néolithique de la vivacité des cultes archéologiques sous forme d’une multitude de petites files de menhirs. BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989. [page 107]

Les menhirs de la Prise de Comper

Jacques Briard a donné une description plus détaillée des alignements de la Prise de Comper en 2004 :

Près d’affleurements d’une carrière, on peut distinguer deux alignements A et B (fig. 65). Le premier (A) comprend un menhir debout et trois autres blocs, tous en schiste pourpré (fig. 66). le dernier de ceux-ci (N°4) présente une cupule à son sommet. Un bloc (N°5), proche, semble être un menhir couché. Voici les principales caractéristiques :

  • menhir N°1, de forme polyédrique (h= 1,82 m, l= 1,50 m, e= 1,40 m)
  • bloc N°2 (h= 0,70 m)
  • bloc N°3 (h= 0,80 m)
  • bloc N°5 (l= 2,48 m, l base = 1,28 m à 1,50 m, e= 0,60 m)

Le deuxième alignement (B) comprend au moins sept blocs. BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004. [page 70]

Plan d'ensemble des menhirs de la Prise de Comper
Plan d’ensemble des menhirs de la Prise de Comper
Les menhirs de la Prise de Comper : détail des blocs
Les menhirs de la Prise de Comper : détail des blocs

Bibliographie

BANÉAT, Paul, Le Département d’Ille-et-Vilaine. Histoire, archéologie, monuments, Vol. 3, Rééd. 1973, Librairie Guénégaud, 1929.

BELLAMY, Félix, La forêt de Bréchéliant, la fontaine de Berenton, quelques lieux d’alentour, les principaux personnages qui s’y rapportent, Vol. 1, Rennes, J. Plihon & L. Hervé, 1896, Voir en ligne.

BRIARD, Jacques, Mégalithes de Haute-Bretagne. Les monuments de la forêt de Brocéliande et du Ploërmelais, structure, mobilier, environnement, Vol. 23, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1989.

BRIARD, Jacques, LANGOUËT, Loïc et ONNÉE, Yvan, Les mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut Culturel de Bretagne - Skol-uhel ar vro - Laboratoire d’anthropologie - Préhistoire (U.P.R. 403 C.N.R.S.) Université de Rennes I, 2004.

HENRY, P., Les menhirs du Nord de l’Ille-et-Vilaine, mémoire de maitrise, Université de Haute-Bretagne, 1971.


↑ 1 • Ce site est situé sur une propriété privée