aller au contenu

Campaniforme

mercredi 4 février 2015

L’adjectif campaniforme signifie littéralement « en forme de cloche ». Isolé et employé comme substantif, il désigne la culture campaniforme, caractérisée par des poteries en forme de cloche, qui a donné son nom à des groupes ayant diffusé le cuivre en Europe. Elle correspond à la période du Chalcolithique (Âge du Cuivre vers 2500 av. J.-C.), qui s’étend de la fin du Néolithique au début de l’Âge du Bronze.

Le groupe campaniforme breton, caractérisé par un gobelet dit de style « maritime », de forme trapue, souvent plus large que haute, est apparu vers 2500 av. J.-C. Les parois du gobelet se présentent comme une succession de plages lisses et lustrées et de plages striées. Mais le groupe campaniforme ne se limite pas aux seules poteries. Ce groupe est aussi caractérisé par divers objets : les pointes de flèches et les brassards d’archer, les poignards et les pointes de javelot, les boutons en os, les bijoux et ornements en or. Le groupe campaniforme armoricain apparait comme l’ultime utilisateur des tombes mégalithiques, à la fin du cycle des cultures néolithiques. Son influence s’étend sur toute l’Armorique, littorale et intérieure avec une densité plus importante dans le Morbihan.—  GIOT, Pierre-Roland, BRIARD, Jacques et PAPE, Louis, Protohistoire de la Bretagne, Rennes, Editions Ouest-France, 1995. —
Vases campaniformes bretons