aller au contenu

Géologie

Trier par titre Trier par date de publication

Carrière de la Marette - Annexe 1

Aujourd’hui, il est admis que les sédiments du Briovérien supérieur , tronqués par la surface de discordance, résultent de l’érosion d’une chaîne de montagne au cours de l’orogenèse cadomienne (Voir « Histoire géologique de la région »), produisant un nouveau cycle d’apports sédimentaires. Le plongement des couches briovériennes sous la surface de discordance, induit une déformation spécifique au Briovérien supérieur, qui a fait l’objet d’hypothèses non définitivement tranchées.
Pour certains ( phase (...)

Les matériaux de construction de l’abbaye de Paimpont I

Construite au 13e siècle, l’église abbatiale connaît d’importants remaniements aux 15e et 17e siècles.
Mais si l’on inclut les dépendances, la construction de l’abbaye Notre-Dame de Paimpont s’étale en réalité sur une beaucoup plus longue période, allant du 13e au 20e siècle.
L’église abbatiale Notre-Dame de Paimpont, édifiée au 13e siècle, fait l’objet d’importants remaniements aux 15e et 17e siècles.
L’édifice est destiné à des usages monastiques et paroissiaux dès son édification par l’ordre des chanoines (...)

Le Pied d’Anon

Le Pied d’Anon, Pas d’Anon ou Château d’Anon est le nom donné à un rocher des landes surplombant Trécesson. Sa forme particulière est due à une composition géologique différente des affleurements de schiste pourpré environnants. Il est à l’origine d’une légende liée aux châtelains de Trécesson.

Carrière de la Marette - Annexe 1

La carrière de la Marette à Saint-Malon-sur-Mel (35), découverte par Claude Klein en 1956 et décrite par Jean-Jacques Chauvel et André Philippot en 1957, est un des plus beaux exemples d’affleurement montrant la discordance du Paléozoïque sur le Briovérien. Cette carrière n’est plus exploitée. Le site est accessible au public.

Carrière de la Marette - Annexe 2

La carrière de la Marette à Saint-Malon-sur-Mel (35), découverte par Claude Klein en 1956 et décrite par Jean-Jacques Chauvel et André Philippot en 1957, est un des plus beaux exemples d’affleurement montrant la discordance du Paléozoïque sur le Briovérien. Cette carrière n’est plus exploitée. Le site est accessible au public.

La carrière de la Marette

La carrière de la Marette à Saint-Malon-sur-Mel (35), découverte par Claude Klein en 1956 et décrite par Jean-Jacques Chauvel et André Philippot en 1957, est un des plus beaux exemples d’affleurement montrant la discordance du Paléozoïque sur le Briovérien. Cette carrière n’est plus exploitée. Le site est accessible au public.

Paysages et Géologie en Brocéliande - III

Dans notre itinéraire de découverte du massif de Brocéliande, nous avons traversé, de Campénéac à Paimpont, une grande diversité de paysages. Cet itinéraire traverse les trois grandes formations géologiques du massif. Des observations de terrain nous ont permis d’effectuer une lecture géologique des paysages.

Le présent article se propose de replacer l’histoire géologique de Brocéliande dans l’ensemble des évènements qui se sont déroulés sur plusieurs centaines de millions d’année et ont façonné les reliefs de la Bretagne actuelle.