aller au contenu

Histoire économique

Trier par titre Trier par date de publication

La voie ferrée Ploërmel - La Brohinière

Le réseau ferroviaire se développe en Bretagne au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Les lignes principales nord et sud sont complétées par des lignes transversales destinées à desservir la Bretagne intérieure. C’est le cas de la ligne Ploërmel - La Brohinière ouverte le 6 avril 1884, qui à cette époque, a une importance économique pour la partie ouest du massif de Brocéliande. Le 6 mars 1972, la ligne est fermée au service voyageurs.

Les chemins de fer en Brocéliande à leur apogée

Au cours de la seconde moitié du 19e siècle, le réseau ferroviaire se développe en Bretagne. Les lignes principales nord et sud sont complétées par des lignes transversales destinées à desservir le Centre Bretagne. La région de Brocéliande bénéficie de ce réseau, surtout dans sa partie ouest : cinq lignes d’intérêt général et quatre lignes d’intérêt local.

L’histoire des chemins de fer en Bretagne

En 1842, l’histoire des chemins de fer français commence avec la création d’un réseau ferroviaire en étoile centré sur Paris. Cependant, il faut attendre 1857 pour que le train arrive jusqu’à Rennes. Deux grandes lignes se développent au nord et au sud de la Bretagne, ignorant l’intérieur du territoire. À la fin du 19e siècle, des lignes secondaires d’intérêt local complètent le maillage de la péninsule.

Guégan, Philippe

Philippe Guégan a exercé le métier de charbonnier en forêt de Paimpont jusqu’en 1946. Cet article propose une transcription d’un entretien entre Philippe Guégan et Guy Larcher, extrait du film documentaire de Jean-Pierre Le Bihan intitulé La fouée du charbonnier.

Guégan, Roger

Le témoignage de Roger Guégan, charbonnier en forêt de Paimpont.
Éléments biographiques
Les parents de Roger, Jacques Guégan (né en 1895) et Marie Le Galliot (née en 1894) sont recensés à Paimpont en 1921 en tant que charbonniers. Reconnus à Camors (Morbihan) pour leurs compétences, ils sont recrutés, en compagnie d’autres camoriens et employés par le négociant Eugène Berson.
En 1920, le père des frères Guégan arrivait en forêt de Paimpont, attiré par une forêt plus grande et plus proche des grands (...)