aller au contenu

Haches polies de Paimpont

Des haches du Néolithique

Quatre haches polies du Néolithique découvertes à Paimpont sont mentionnées pour la première fois en 1909. Elles sont actuellement intégrées dans la collection du Musée de Bretagne.

1909 — Première mention

Quatre haches du Néolithique en diorite 1 ou dolérite 2, on été découvertes à Paimpont au 19e siècle. Aucune information n’existe concernant le contexte de leur découverte. Elles sont mentionnées pour la première fois en 1909 aux numéros d’inventaires 824-827 des collections du Musée Archéologique et Ethnographique de la Ville de Rennes.

824-827 — Haches. Diorite — L 0m07 à 0m13 — Forêt de Paimpont.

BANÉAT, Paul, Catalogue du Musée archéologique et ethnographique, Rennes, Imprimerie Oberthur, 1909, Voir en ligne. Page 70

Des pièces de la collection du Musée de Bretagne

Sept haches référencées à partir des numéros d’inventaires 824-827 des collections du Musée Archéologique et Ethnographique de la Ville de Rennes sont actuellement intégrées à la collection du Musée de Bretagne 3.

Une pierre polie en dolérite

Une pierre polie en dolérite - N°879.0009.3 -

Pierre polie, peut-être hache, mais dont les contours arrondis évoquent plus un polissoir. Les faces sont plates. largeur 6.2 cm au tranchant, longueur 19.3 cm, épaisseur 2.8 cm

MUSÉE DE BRETAGNE, « Pierre polie de Paimpont en dolérite (879.0009.3) », 2019, Voir en ligne.
Pierre polie de Paimpont
Pierre polie de Paimpont
n° 879.0009.3
Musée de Bretagne

Contextualisation : La dolérite est une des roches dures les plus fréquemment employées en Bretagne, le gisement le mieux connu étant le site de Plussulien (Côtes-d’Armor).

MUSÉE DE BRETAGNE, « Pierre polie de Paimpont en dolérite (879.0009.3) », 2019, Voir en ligne.

Cinq haches en dolérite

  • Une hache en pierre polie en dolérite - N°879.0009.4 -

Hache polie au tranchant bien dégagé et très régulier (convexe). Les bords sont assez épais. Le talon a été cassé sur sa moitié. Largeur 4,7 cm au tranchant, longueur 13,1 cm, épaisseur 2,9 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en dolérite (879.0009.4 ) », 2019, Voir en ligne.
Hache de Paimpont
Hache de Paimpont
n° 879.0009.4
Musée de Bretagne
  • Une hache en pierre polie en dolérite - N°879.0009.5 -

Hache polie, présentant une face plus plane que l’autre. Le tranchant est convexe, les bords à facettes latérales. Le talon est de section ovalaire. Largeur 4,5 cm au tranchant, longueur 10,1 cm, épaisseur 2,3 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.5) », 2019, Voir en ligne.
Hache polie de Paimpont
Hache polie de Paimpont
n° 879.0009.5
Musée de Bretagne
  • Une hache en pierre polie en dolérite de type A - N°879.0009.6 -

Hache finement polie, au tranchant rectiligne. Les bords sont arrondis. Le talon est de section ovalaire. Largeur 4 cm au tranchant, longueur 11,8 cm, épaisseur 2,8 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.6) », 2019, Voir en ligne.
Hache polie de Paimpont
Hache polie de Paimpont
n° 879.0009.6
Musée de Bretagne
  • Une hache en pierre polie en dolérite de type A - N°879.0009.8 -

Fragment de hache polie, dont il ne subsiste plus que la partie inférieure. Le talon est de section ovalaire. Largeur 4,5 cm, longueur 9,1 cm, épaisseur 2,8 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.8) », 2019, Voir en ligne.
Hache polie de Paimpont
Hache polie de Paimpont
n° 879.0009.8
Musée de Bretagne
  • Une hache en pierre polie en dolérite - N°879.0009.9 -

Hache polie dont le tranchant est très abîmé. Les bords sont assez épais. Le talon est de section ovalaire. Largeur 4,4 cm au tranchant, longueur 7,5 cm, épaisseur 2,6 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en dolérite (879.0009.9) », 2019, Voir en ligne.
Hache de Paimpont
Hache de Paimpont
n° 879.0009.9
Musée de Bretagne

Contextualisation : Un fragment de roche était dégrossi au moyen d’un percuteur en pierre, puis travaillé jusqu’à lui donner une forme. La surface était ensuite travaillée par bouchardage ou martelage, puis polie. Les haches polies ont pu être utilisées comme outils -notamment pour l’abattage des arbres. Elles ont aussi été trouvées en grand nombre dans les sépultures sous tumulus. La dolérite est une des roches dures les plus fréquemment employées en Bretagne, le gisement le mieux connu étant le site de Plussulien (Côtes-d’Armor).

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en dolérite (879.0009.4 ) », 2019, Voir en ligne.

Une hache en silex

La hache en silex - N°879.0009.10 -

Fragment de hache polie, dont il ne subsiste plus que le talon taillé en pointe. Largeur 3,2 cm au tranchant, longueur 6,1 cm, épaisseur 1,9 cm.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.10) », 2019, Voir en ligne.
Hache de Paimpont
Hache de Paimpont
n° 879.0009.10
Musée de Bretagne

Bibliographie

BANÉAT, Paul, Catalogue du Musée archéologique et ethnographique, Rennes, Imprimerie Oberthur, 1909, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Pierre polie de Paimpont en dolérite (879.0009.3) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en dolérite (879.0009.4 ) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.5) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.6) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.8) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en dolérite (879.0009.9) », 2019, Voir en ligne.

MUSÉE DE BRETAGNE, « Hache polie de Paimpont en silex (879.0009.10) », 2019, Voir en ligne.


↑ 1 • La diorite est une roche magmatique plutonique grenue composée de plagioclase, d’amphibole verte (hornblende) et de mica.

↑ 2 • Une dolérite (du grec doleros, « trompeur » 1 2 3) est un microgabbro, c’est-à-dire une roche éruptive dense, dure et massive, finement grenue, correspondant à un basalte qui s’est solidifié (relativement) lentement dans un filon, puis a subi un métamorphisme léger. Elle est constituée de grains visibles à la loupe. De teinte verdâtre à bleuâtre, elle est composée de baguettes rectangulaires de feldspath plagioclase entrecroisées, entre lesquelles se trouvent les minéraux sombres (pyroxènes, olivine, etc.).

↑ 3 • Numéro d’inventaire : 879.0009.3 ; 879.0009.4 ; 879.0009.5 ; 879.0009.6 ; 879.0009.8 ; 879.0009.9 ; 879.0009.10