aller au contenu

Triage

mercredi 16 décembre 2015

Le triage est un droit attribué au seigneur, en vertu de l’ordonnance de 1669, de reprendre un tiers de la forêt ou des pâtis communaux concédés à une communauté d’habitants. Dans les faits, cette pratique existait avant 1669 mais nécessitait - peut-être - une autorisation du roi (des lettres patentes, équivalent d’un décret).

Dans son rapport à l’assemblée constituante, M. Merlin a défini le triage comme étant « le droit pour un seigneur, de distraire à son profit le tiers des bois ou des marais qu’il a ( ou ses auteurs ) concédés gratuitement et en toute propriété à la commune de son territoire, ou, pour parler plus clairement encore, le droit de reprendre le tiers de ce qu’il a donné. »

DALLOZ, Victor, Jurisprudence du XIXe siècle, ou Recueil des arrêts et décisions des cours de France et des Pays-Bas, en matière civile, criminelle, commerciale et administrative, Vol. 5, Bruxelles, Whalen, 1826, Voir en ligne. Page 101

En foresterie moderne, le triage est la plus petite subdivision administrative d’une forêt ; c’est un canton de forêt confié à un garde forestier.