aller au contenu

Virgation

mercredi 7 février 2018

En géologie, la virgation (du latin virga, « faisceau », terme forgé par Eduard Suess en 1892) désigne des déformations (plis, chevauchements, décrochements) d’une structure géologique affectant des ensembles de grande taille (plusieurs centaines de kilomètres) et qui vues en plan prennent la forme d’une virgule, d’un arc.

Bloc diagramme schématique d'une virgation
Bloc diagramme schématique d’une virgation
Exemple de l’Arc ibéro-armoricain (virgation) illustrant sous la forme d’un bloc diagramme, la convergence du manteau lithosphérique (lithospheric plate : couche profonde en pointillé) ductile, compensé en surface par un décollement, écaillage, coulissage de la croute continentale (crustal nappe) indurée.
—  MATTE, Philippe, « Tectonics and plate tectonics model for the Variscan belt of Europe », Tectonophysics, Vol. 126, 1986, p. 329-374. —

La taille des flèches distingue l’échelle des déformations impliquées :

  1. Flèches étroites soulignant les écaillages de faible amplitude, au contact du plan de subduction.
  2. Flèches larges indiquant les mouvements de la lithosphère (sans décollements superficiels), sur les flancs de la virgation. Cet accommodement est souligné sur le terrain par de grands cisaillements à composante dextre à l’ouest et sénestre à l’est.