aller au contenu

Haches plates

jeudi 5 février 2015

La famille des haches plates est une des sept familles de la typologie des haches de l’Âge du Bronze. La hache plate est une simple lame présentant un tranchant transversal à l’une de ses extrémités. Elle ne présente aucun dispositif apparent permettant une meilleure fixation du manche, qu’il soit venu de fonderie ou réalisé par martelage. Les premières haches plates dérivent de prototypes en pierre taillée ou polie.

Objets de première fonte, sans emploi de métal rebut, les haches plates sont un élément de choix pour l’étude de la métallurgie primitive. Les nombreuses analyses chimiques et spectrographiques ont permis d’entrevoir, parmi les cuivres des haches plates, différents groupes régionaux à impuretés particulières, comme les cuivres à argent et antimoine du Midi de la France.

La typologie des haches plates comprend deux groupes :
 groupe à section transversale biconvexe
Ce groupe comprend des types très primitifs parmi lesquels on peut classer celles de Collinée dans les Côtes-d’Armor ou la hache de Maxent en Ille-et-Vilaine.
 groupe à section transversale rectangulaire

La datation de ces haches trouvées isolées, sans contexte archéologique, ou dans un dépôt d’une autre époque comme la hache plate du trésor de Plélan, est délicate. Certains auteurs y voient les premiers essais de métallurgie locale qui ont pu apparaitre au Chalcolithique (Âge du cuivre) et persister pour les formes de lingots ou d’ébauches jusqu’au début du Bronze Ancien.—  BRIARD, Jacques et VERRON, Guy, Typologie des objets de l’Age du bronze en France, Fascicule 3, Haches (1), Paris, Société Préhistorique Française, 1976. [pages=31-33] —