aller au contenu

1882-2015

Le site mégalithique de la Poulanière en Montfort et Iffendic

Le site mégalithique de la vallée de Poulanière, entre Iffendic et Montfort, est mentionné à partir de 1882. En grande partie détruit, il est à nouveau signalé par le Cerapar en 2015.

1882 — Le cromlech de la Poulanière en Montfort

En 1882, Adolphe Orain, dans sa Géographie pittoresque du département d’Ille-et-Vilaine, mentionne les vestiges d’un cromlech situé dans la vallée de la Poulanière, en limite des communes d’Iffendic et de Montfort. Henri Saintin réalise un dessin pour ce livre. —  ORAIN, Adolphe, Géographie pittoresque du département d’Ille-et-Vilaine - Histoire et Curiosités des 357 communes - Personnages célèbres, Littérateurs, Poètes, Artistes, etc. - Agriculture, Commerce, Industrie.., Rennes, Imprimerie Alph. le Roy fils, 1882. —

Vallée de la Poulanière -1881
Vallée de la Poulanière -1881
« Collection » d’Iconographie bretonne du Musée de Bretagne  ; Numéro d’inventaire : 888.0005.83
Henri Saintin

1886 — Une mention archéologique du site par Paul Bézier

En 1886, Paul Bézier signale quatre blocs pouvant être les restes d’un cromlech ovalaire proche de la ferme de la Poulanière en Montfort.

Pierres à signaler. – Un peu au-delà de la ferme de la Poulanière, à 2 kilomètres Ouest-Sud-Ouest de Montfort, sur la colline qui limite, à gauche, le cours d’un ruisselet qui va se jeter dans le Meu entre la ferme et la route d’Iffendic.

De nombreux blocs du schiste poudingue dit « Brèche de Montfort » émaillent les lianes et le sommet de la colline, formant ici des grottes naturelles, là des assemblages bizarres, ailleurs se montrant isolés comme des menhirs.

Je n’ai pu recueillir ni légende ni tradition, quoi que j’aie fait, auprès des quelques habitants de la pittoresque petite vallée. Cependant, une vieille femme que l’on aurait pu prendre pour la fée de l’une des grottes, croit se souvenir qu’on lui a dit « que des soldats campaient en ce lieu il y a bien longtemps. »

Autour des substructions d’un moulin à vent dont on a même perdu la date de la démolition, quatre blocs, dont l’un est un petit menhir pyramidal de 0m 80 de hauteur, semblent être les restes d’un cromlech ovalaire de 25 à 30 mètres de diamètre.

BÉZIER, Paul, Inventaire des monuments mégalithiques du département d’Ille-et-Vilaine - Supplément, Rennes, Ch. Catel, 1886, Voir en ligne. page 116

2005-2015 — Une redécouverte par Jean-Claude Poupa

Le site mégalithique de la Poulanière est redécouvert par Jean-Claude Poupa qui le présente au Cerapar lors d’une prospection dans le bois de Montfort, le 22 octobre 2005.

Un ancien dessin dans l’ouvrage « la géographie [pittoresque] d’Ille-et-Vilaine » d’Adolphe Orain (1882), reproduit un gros bloc à proximité d’un « trou d’eau », rien n’a changé, tout est encore en place. A une vingtaine de mètres des pierres taillées semblent fichées dans le sol, est-ce une sépulture ?

Menhir de la Poulanière en Montfort
Menhir de la Poulanière en Montfort
André Corre pour le CERAPAR

En 2015, un petit menhir de 0,80 m de hauteur en poudingue de Montfort, situé à proximité est signalé au Cerapar par Jean-Claude Poupa .

Localisation du menhir de la Poulanière en Iffendic
Localisation du menhir de la Poulanière en Iffendic
André Corre pour le CERAPAR

Il fait l’objet d’un article d’André Corre dans le Rapport annuel de prospection inventaire de la même année.

Bloc signalé dans le supplément de l’inventaire des mégalithes du département d’Ille-et-Vilaine (Bézier 1886) comme « faisant partie d’un ensemble de quatre blocs, dont l’un est un petit menhir pyramidal de 0,80 m de hauteur, semblant être les restes d’un cromlech ovalaire de 25 à 30 m de diamètre ». Plusieurs blocs en poudingue de Montfort sont visibles dans l’environnement mais la végétation n’a pas permis de reconnaître une organisation.

CORRE, André, « Rapport annuel de prospection inventaire », CERAPAR, 2015, p. 128, Voir en ligne. [page 26]
Menhir de la Poulanière en Iffendic en 2015
Menhir de la Poulanière en Iffendic en 2015
André Corre pour le CERAPAR

Le mégalithe est à nouveau mentionné par Jean-Pierre Ducloyer en 2019.

Les pierres qui le composent sont maintenant couchées et dispersées aux alentours, à l’exception d’une seule, toujours debout, d’environ 1,50 m de hauteur.

DUCLOYER, Jean-Pierre, Montfort : une petite ville en Bretagne, Vol. 1, Montfort-sur-Meu, autoédition, 2019. 2 vol. [page 24]

Bibliographie

BÉZIER, Paul, Inventaire des monuments mégalithiques du département d’Ille-et-Vilaine - Supplément, Rennes, Ch. Catel, 1886, Voir en ligne.

CERAPAR, « Sortie prospection du 22 octobre à Montfort-sur-Meu avec Jean-Claude Poupa », Le Grattoir ; bulletin des activités du Cerapar, 2005, p. 3, Voir en ligne.

CORRE, André, « Rapport annuel de prospection inventaire », CERAPAR, 2015, p. 128, Voir en ligne.

DUCLOYER, Jean-Pierre, Montfort : une petite ville en Bretagne, Vol. 1, Montfort-sur-Meu, autoédition, 2019. 2 vol.

ORAIN, Adolphe, Géographie pittoresque du département d’Ille-et-Vilaine - Histoire et Curiosités des 357 communes - Personnages célèbres, Littérateurs, Poètes, Artistes, etc. - Agriculture, Commerce, Industrie.., Rennes, Imprimerie Alph. le Roy fils, 1882.