aller au contenu

Auteurs

Trier par titre Trier par date de publication

Breton, André

La littérature arthurienne a exercé une influence discrète, cependant réelle sur l’œuvre d’André Breton. Attiré par les mythes du Graal et de l’enchanteur Merlin, le poète surréaliste se rend en forêt de Brocéliande, en 1949, 1950 et 1966, quelques mois avant sa mort.

Chrétien de Troyes

Dans la seconde moitié du 12e siècle, Chrétien de Troyes est le premier auteur d’œuvres de fiction en langue vulgaire consacrées à la littérature arthurienne. Inventeur de « Brocéliande », Chrétien est aussi l’initiateur du Graal, objet merveilleux et mystérieux dont il laisse la quête inachevée.

Du Laurens de la Barre Ernest

Ernest du Laurens de la Barre est un écrivain finistérien qui fait partie de la première génération de collecteurs bretons du 19e siècle, après Émile Souvestre et Théodore Hersart de la Villemarqué. Entre 1857 et 1881, il publie une quarantaine de contes, dont six sont situés en forêt de Paimpont.

Fouquet Alfred

Alfred Fouquet est un pionnier morbihannais de l’archéologie et du collectage de contes et traditions populaires. Entre 1853 et 1857, il répertorie cinq sites mégalithiques en Brocéliande et collecte la légende de la Bête de la Lohière.

Geoffroy de Monmouth

Geoffroy de Monmouth a véritablement donné ses lettres de noblesse et internationalisé la légende arthurienne qui appartenait au Pays de Galles. Il est le premier à mettre en scène deux héros, Arthur et Merlin, portés par la tradition orale. Avec lui, ces personnages archétypiques entrent dans l’histoire. Cette vision fausse va influencer les historiens français jusqu’au 19e siècle.