aller au contenu

Dynastie de Gaël-Montfort-Laval

19 articles Trier par titre Trier par date de publication

Ponthus et la préséance aux Etats de Bretagne

La charte des Usements de la forêt de Brécilien, rédigée en 1467, a donné lieu à de nombreux commentaires. Elle est l’objet de diverses interprétations qui prennent naissance au 19e siècle. Selon ces interprétations, Guy XIV se sert de Ponthus, un personnage de roman, pour son dessein politique lors de l’affaire de la préséance aux États de Bretagne face au vicomte Jean II de Rohan. Bien que sans fondement, cette version est encore défendue de nos jours.

Raoul de Gaël-Montfort

À la fin du 11e siècle, Raoul de Gaël est seigneur de Gaël et de Montfort dans l’évêché d’Alet. La seigneurie couvre une quarantaine de paroisses. En 1066, Raoul rejoint Guillaume de Normandie lors de sa conquête de l’Angleterre. Après 1069, il reçoit les comtés d’Est-Anglie. En 1075, il se révolte contre le roi Guillaume le Conquérant. Il bâtit le château de Montfort (aujourd’hui Montfort-sur-Meu) dont il prend le nom. Il meurt avec son fils lors de la première croisade, entre 1097 et 1099.

Raoul II de Gaël-Montfort

Raoul II, seigneur de Montfort et de Gaël, succède à son père Raoul I, mort vers 1099. Prétendant à l’héritage du château de Breteuil dans l’Eure, il s’est illustré dans des combats auprès du roi d’Angleterre, Henri Ier Beauclerc, fils et successeur de Guillaume le Conquérant. Il est aussi fondateur de prieurés en forêt de Brécilien.

Raoul l’Anglais

Raoul l’Anglais, né d’une famille apparentée aux comtes de Rennes, passe sa jeunesse en Angleterre. Il a un fils, Raoul de Gaël, né en Bretagne. En 1042, il entre au service du roi d’Angleterre, Édouard le Confesseur près duquel il occupe un rang élevé. En 1066, il soutient activement Guillaume le Conquérant pendant la conquête de l’Angleterre et en récompense est nommé comte d’Est Anglie.

1 article Trier par titre Trier par date de publication