aller au contenu

Croyances et traditions populaires

1 article Trier par titre Trier par date de publication

L’homme des bois

**Un singe en hiver
Putain ! On a réussi !

Fais voir !

Attends... ! Si aucun argument scientifique ne peut à ce jour étayer l’existence d’un être vivant à l’état sauvage dans cette région, le nombre de témoignages, leur précision et certains indices prouvent que notre forêt abrite une entité pour le moins étrange. Vous entendez ça les gars ! Une entité pour le moins étrange !

Excellent !

Eh ! On s’affole pas, c’est l’Écho des Bois, pas Ouest-France.

Bon, on fait quoi maintenant ?

On continue (...)

4 articles Trier par titre Trier par date de publication

Le Chêne à Guillotin

Cet arbre remarquable, plusieurs fois centenaire, fut d’abord appelé « Chêne des Rues Éon » au 19e siècle avant de devenir « Chêne à Guillotin » dans les années 1970, du nom d’un prêtre réfractaire réfugié à Concoret pendant la Terreur. Ce chêne est situé aux Rues Éon en Concoret, à une centaine de mètres du château du Rox.

Le néodruidisme en Brocéliande

La figure du druide, associée à Merlin, fait partie de l’imaginaire de Brocéliande. Fantasmée par le néodruidisme naissant, cette figure mythique est implantée sur des sites de la forêt de Paimpont dès le début du 19e siècle. Le mythe du druide en forêt de Paimpont se perpétue jusqu’à nos jours malgré sa remise en cause par l’histoire contemporaine.

7 articles Trier par titre Trier par date de publication

Judicaël et le lépreux

Dans un épisode tiré de la Vita judicaelis, Judicäel, roi de Domnonée au 7e siècle, aide un lépreux à traverser une rivière en crue. Après avoir été déposé de l’autre côté de la rivière, ce dernier apparait au souverain breton sous la forme du Christ et lui promet la vie éternelle.

La cane de Montfort

Le miracle de la cane de Montfort est attesté depuis la fin du 15e siècle par des procès-verbaux ainsi que par une importante bibliographie. L’examen de ces documents révèle une origine mythique derrière la christianisation de la légende par le clergé local.

La cane de Montfort dans les traditions populaires

Du 15e siècle à la Révolution, le clergé a gardé le contrôle sur la légende de la cane de Montfort, imposant sa vision aux nombreux auteurs qui s’y sont intéressés. Au début du 19e siècle, l’écrit se libère de l’emprise cléricale et de nouveaux éléments apparaissent, émanant de sources populaires : chansons, croyances, versions différentes de la légende...

8 articles Trier par titre Trier par date de publication

Poulain, Albert

Albert Poulain est un chanteur, conteur et collecteur du pays gallo, actif entre 1959 et 2015. Originaire de Pipriac, il a également noué des contact avec des acteurs locaux du renouveau de la culture gallèse à partir des années 1980. Cinq de ses ouvrages évoquent la région de Brocéliande.

5 articles Trier par titre Trier par date de publication

4 articles Trier par titre Trier par date de publication

La cane de Montfort et ses représentations disparues

L’église Saint-Nicolas de Montfort abritait plusieurs représentations du miracle de la cane. Cette légende était sculptée sur le maître-autel de l’église, représentée sur un vitrail du 16e siècle, sur une bannière et sur une statue de saint Nicolas du 18e siècle. Ces représentations nous sont connues par des descriptions partielles ou des dessins qui ont survécu à la destruction de l’église en 1798.

La Fontaine Sainte-Onenne

La fontaine Sainte-Onenne est située à quelques centaines de mètres de l’église de Tréhorenteuc. On s’y rendait en procession avec bannière aux fêtes saintes, accompagné d’oies. Des traditions populaires collectées au 19e siècle lui attribuent le pouvoir de guérir différents maux.

Les ruines du Pas de la Chèvre

Les vestiges d’une ancienne maison, situés au Pas de la Chèvre dans les landes de Lambrun, près du village d’Haligan en Concoret, portent le nom de « Maison de Jobard ». Son propriétaire fit le choix d’y vivre en solitaire, vers 1880, les dernières années de sa vie. Une prétendue « pierre du sacrifice » est située à quelques dizaines de mètres des ruines..