aller au contenu

Les sorties géologiques de 2019

Hommage à Yves Quété

Les dates des sorties (cliquer sur le lien pour accéder directement à une sortie)

8 mars

- La Chapelle-Bouëxic - Maure-de-Bretagne - Bovel - Lassy

29 mars

- Montfort-sur-Meu

2 mai

- Ménéac - Merdrignac - Goméné

12 juillet

- Mauron - Paimpont

20 septembre

- Paimpont - Néant-sur-Yvel

8 novembre

- Guer - Augan


Liste des 35 sorties géologiques - Thématiques - Mots-clé


Images d’encyclopédistes en 2019

Les sorties géologiques (2015-2019)
Les sorties géologiques (2015-2019)

Codes et symboles des principales formations géologiques rencontrées

Extrait de la feuille géologique de Guer —  LE BERRE, Patrick, SCHROETTER, Jean-Michel, TARTESE, R., [et al.], « Carte géol. France (1/50 000), feuille Guer (352) », Orléans, BRGM - Service géologique national, 2009, (« Carte Géol. France (1/50 000) »). —

Protérozoïque (- 2,5 Ga à - 543 Ma) - légende

Paléozoïque (- 542 à - 252 Ma) - légende

Cénozoïque (Ères tertiaire et quaternaire - Depuis 65 Ma) - légende


Carte interactive des sites visités : cliquer sur l’icône centrale

Sortie du 8 mars 2019

Thème général - Autour de la Chapelle-Bouëxic - Le Briovérien - La série sédimentaire et les volcanites du Paléozoïque - Le Tertiaire
Maure-de-Bretagne - Bovel - Lassy

Conducteur de la sortie

L’intérêt de cette sortie est de parcourir sur une coupe transversale, la quasi-totalité de la série sédimentaire (Briovérien et Paléozoïque) caractérisant le territoire de Brocéliande, dans un espace relativement restreint. C’est ce qui nous amène à y observer des formations absentes de l’Unité de Paimpont-Coëtquidan (Voir schéma ci-dessous). Ces formations d’Angers-Traveusot et du Grès du Châtellier, postérieures au Grès armoricain, constituent le terme ultime de la série paléozoïque observable sur le territoire de Brocéliande. (Adapté du conducteur de la sortie)

Journée du 19 août 2016
Carte et coupe des unités géologiques de Paimpont-Coëtquidan en Brocéliande
Document extrait de L’origine des reliefs à Brocéliande - IV

Formations absentes de l’Unité de Paimpont-Coëtquidan

Extraits de la notice de la feuille de Guer —  LE BERRE, Patrick, THOMAS, Éric, SCHROETTER, Jean-Michel, [et al.], « Notice explicative de la feuille 352 - Guer », Orléans, BRGM - Service géologique national, 2009, (« Carte Géol. France (1/50 000) »), Voir en ligne. —

La Formation d’Angers - Traveusot (O2c-5a).
Ordovicien (Arénig - Caradoc inférieur)
Généralement connue sous le nom de Schistes d’Angers 1 ou de Schistes à Calymènes, elle fait suite à la Formation du Grès armoricain de manière progressive par alternance de grès fins et de siltites grossiers (carrière au sud-est de Monteneuf). Elle présente une épaisseur de l’ordre de 500 m. Cette formation homogène est riche en fossiles (trilobites, brachiopodes, lamellibranches). Sa base livre des Graptolithes (carrière à l’Ouest de Bécihan).

Formation du Châtellier (O5a)
Ordovicien (Caradoc inférieur)
Cette formation du Châtellier constitue un épisode essentiellement gréseux de l’ordre de 100 m de puissance entre les siltites de la Formation d’Angers-Traveusot et les siltites de la Formation de Riadan-Renazé. Cette position permet de lui conférer un âge caradocien inférieur en l’absence de faune caractéristique.
Remarque : le site n° 10 (Guignen – Réhannais) sur lequel cette formation est présente, n’a pas été visité lors de notre sortie.

Formation de Marsac (KM)
Ordovicien inférieur
La Formation de Marsac affleure principalement dans le synclinal de Réminiac où elle a été définie par Y. Quété (1975) —  QUÉTÉ, Yves, L’évolution géodynamique du domaine centre-armoricain au Paléozoïque inférieur : l’ellipse de Réminiac, Thèse 3ème cycle, Rennes 1, 1975. —.

C’est un complexe volcanique essentiellement composé de coulées de laves mêlées à des volcanoclastites subordonnées. D’après la notice de la feuille de Pipriac, cette formation serait un édifice volcanique contemporain de la fin du dépôt de la Formation de Pont-Réan qu’elle recouvre localement et remplace ailleurs. —  HERROUIN, Yves, DADET, Paul, BARDY, P., [et al.], « Notice explicative de la Feuille 387 - Pipriac », Orléans, BRGM - Service géologique national, 1995, (« Carte géol. France (1/50 000) »), Voir en ligne. —

Sur la carrière de la Harlais, cet épisode correspond à un faciès effusif 2 (KMH) intercalé entre les siltites pourpres de la Formation de Pont-Réan et le Grès armoricain. L’âge obtenu sur les zircons de ce faciès est très bien défini à 472 Ma. Il correspond à la mise en place des roches volcaniques à la limite Arenig – Llanvirn (limite Ordovicien inférieur à moyen).

Sables rouges de Bretagne (m-p)
Miocène supérieur-Pliocène
En Bretagne centrale, le cycle du Miocène supérieur (7 Ma) débute par des épandages sableux de plaine alluviale à chenaux faiblement sinueux ennoyés par des faciès estuariens internes.
Les sables se seraient déposés au cours de deux cycles transgression/régression, l’un du Miocène supérieur et l’autre du Pliocène supérieur, avec une possible lacune durant le Pliocène inférieur (Zancléen).

Journée du 8 mars 2019
Codes des formations rencontrées
Poudingue de Montfort : O2M ou O2P suivant les cartes
Poudingue de Gourin : bP ou Cg suivant les cartes

Les sites proposés dans le conducteur

Journée du 8 mars 2019
Sites proposés pour la visite « Autour de la Chapelle-Bouëxic »
Yves Quété
Journée du 8 mars 2019
Localisation des sites à visiter
Yves Quété

Les sites visités lors de cette journée (dans l’ordre de la visite)

Journée du 8 mars 2019
Journée du 8 mars 2019
Localisation des sites visités
Journée du 8 mars 2019
Influence de la dureté des faciès rocheux constituant le socle géologique
En rouge : les volcanites (KMH)
Les numéros correspondent aux sites visités.
Yves Quété - Montage A. Bellido

Site n° 1 - Le Plessis (Maure-de-Bretagne)

  • Ancienne carrière
  • Contact de dalles pourprées sur siltites briovériennes (O2B/bS)
  • Point A - Affleurement de dalles pourprées (siltite quartzeuse rouge)
Images du 8 mars 2019 (1)
  • Point B - Affleurement de siltite verte briovérienne
  • Point C - Ancienne carrière de siltite briovérienne (bS) – Bancs pentés vers le nord - Présence de marques érosives en limite des bancs : « flute cast »
Images du 8 mars 2019 (1bis)

Site n° 5 - Haute Roche (Bovel)

  • Dalle pourprée et bloc de volcanite (O2B/KMH)
Images du 8 mars 2019 (2)
  • La lande boisée au sud de la route est signalée comme un point remarquable, placé sur le contact entre les volcanites au Nord et les dalles pourprées au Sud.

Site n° 8 - La Harlais (Bovel)

  • Carrière en activité
  • Volcanites / Grès armoricain / Formation de Traveusot (KMH/O2/O2c-5a)

La carrière de la Harlais constitue un affleurement remarquable du faciès effusif. Le front de taille de 10 m de haut montre une roche noire, très fissurée, légèrement porphyrique 3 correspondant probablement à un faciès d’épanchement de lave visqueuse. Des blastes de carbonate traduisent une altération hydrothermale postérieure à la mise en place des laves.

Images du 8 mars 2019 (3)

Site n° 2 - Étang de la Gaie (Bovel)

  • Poudingue de Gourin en blocs (bP)
Images du 8 mars 2019 (4)

Site n° 6 - Étang de la Gaie (Bovel)

  • Dalles pourprées en corniche et éperons rocheux (O2B)
Images du 8 mars 2019 (5)

Site n° 7 - La Chapelle-Bouëxic (le bourg)

  • Le bourg de la Chapelle-Bouëxic est construit sur le contact dalle pourprée / siltite briovérienne (02B/b2S).
  • Le long de la D776 : affleurements de dalle pourprée, avec intercalations décimétriques de niveaux gréseux
Images du 8 mars 2019 (5bis)
Site n° 7 - La Chapelle-Bouëxic (le bourg)
(O2B/bS) Contact dalle pourprée sur siltites briovériennes
Niveaux gréseux (G) dans les dalles pourprées (dp)
Briovérien (b2S) : éboulis
Diversité des pierres du bâti

Site n° 16 - Villeneuve (La Chapelle- Bouëxic)

  • Ancienne sablière du Mio-Pliocène (m-p) - Tertiaire
Images du 8 mars 2019 (6)

Sur le front de taille à l’est, couches sablo-graveleuses, horizontales

Site n° 11 - Bouessière (Bovel)

  • Ancienne carrière
  • Formation de Traveusot (O2c-5a)
Images du 8 mars 2019 (7)

La Formation de Traveusot est marquée par un délitement intense qui facilite l’extraction des matériaux. À l’est, déformation des siltites en plis droits de faible amplitude (direction du plan axial N90E).

Site n° 9 - La Chutelais (Lassy)

  • Ancienne arrière
  • Contact Grès armoricain / Formation de Traveusot (O2/O2c-5a)
  • Grès armoricain sain/altéré (O2/AO2)
  • Siltites de Traveusot (O2C-5a)
  • Dépôts de versant (S)
Images du 8 mars 2019 (8)

Sortie du 29 mars 2019

Conducteur de la sortie

Le conducteur présente deux thèmes déjà traités précédemment.

1 - Autour de Montfort - Saint-Jacques de Montfort - La Harelle - Le Quintin - Le Buisson

Poudingue de Montfort sur Briovérien - Dalles pourprées - Siltites et grès briovériens

Les sites ont été vus le 16 octobre 2015 et le 18 mai 2018

2 - La Vilaine
La Corbinais et Bénioc ont été vus le 19 octobre 2018


Les sites déjà visités

  • Sites vus le 16 octobre 2015
    A revoir : arrêts : 2B-2C-2D.
    2B (=site 5) - Ancienne carrière dans les schistes briovériens grossiers ou ardoisiers.
    2C (=site 6) - Affleurements de Poudingue de Montfort - Bancs décimétriques à pendage Sud (40 à 50°).
    2D (=site 7) - Grès fins - Faciès Pont –Réan
  • Sites vus le 19 octobre 2018
    Site 25 - Bénioc / La Corbinais - Une structure anticlinale dans le Grès armoricain

Les sites proposés pour cette journée

  • L’abbaye Saint-Jacques de Montfort
  • Site n° 1 - Le Quintin (D72/)
  • Sites n° 2, 3, 4 - Carrières de la Harelle
  • Sites n° 5, 6, 7 - Bois du Buisson

Les sites visités lors de cette journée (dans l’ordre de la visite)

  • L’abbaye Saint-Jacques de Montfort
  • Site n° 2 - Carrière de La Harelle
  • Site n° 3 - Carrière de La Harelle
  • Site n° 4 - Carrière de La Harelle
  • Site n° 1 - Le Quintin (D72)
  • Site n° 5 - Le Petit Buisson (2B)
  • Site n° 6 - Le Petit Buisson (2C)
  • Site n° 7 - Le Petit Buisson (2D)
Journée du 29 mars 2019
Localisation des sites visités
1 : Le Quintin
2-3-4 : La Harelle
5-6-7 : Le Petit Buisson
Journée du 29 mars 2019
Codes des formations rencontrées

L’abbaye Saint-Jacques de Montfort

Nos remerciements à François de L’Espinay, président de l’association « Les amis des ouvriers de Saint-Jacques » qui a commenté brièvement pour nous l’historique de l’Abbaye.
Aujourd’hui il ne reste de l’église que des vestiges, notamment le mur occidental partiellement inscrit monument historique le 6 novembre 1997, ainsi que le portail ouest, aux fines colonnettes surmontées de chapiteaux ornés de feuillages. Les bâtiments conventuels du 14e siècle ont disparu.

Images du 29 mars 2019 (1)

Remarque : une incertitude persiste sur la localisation des différentes carrières de la Harelle visitées lors de cette journée.

Site n° 2 - Carrière de La Harelle

  • Contact briovérien / poudingue de Montfort
  • Contact base du Paléozoïque / Briovérien supérieur (O2M et O2b / bG)
  • Ce site a été visité le 18 mai 2018 (nommés points 1 et 2)

Site n° 3 - Carrière de La Harelle

  • Poudingue de Montfort
  • Localisation ?
  • Pas d’images

Site n° 4 - Carrière de La Harelle

Nous sommes accompagnés de Monsieur Perrotin qui exploita autrefois ces sites.

  • Dalles pourprées (O2B)
  • Ce site a été visité le 18 mai 2018 (nommé point 6).
Images du 29 mars 2019 (2)

Site n° 1 - Le Quintin (D72)

  • Siltites (bS) et grès (bG) briovériens altérés (dans le fossé)
Images du 29 mars 2019 (3)

Site n° 5 - Le Petit Buisson (2B)

  • Circuit Jean Plaine 4 - Ancienne carrière de schistes briovériens ardoisiers (bS)
  • Site accessible mais en domaine privé
  • Ancienne carrière dans les schistes briovériens grossiers ou ardoisiers
Images du 29 mars 2019 (4)

Site n° 6 - Le Petit Buisson (2C)

  • Circuit Jean Plaine - Rive ouest du ruisseau
  • Ancienne carrière
  • Site accessible mais en domaine privé
  • Affleurements de Poudingue de Monfort (O2P) : bancs décimétriques à pendage Sud (40 à 50 d°)
Images du 29 mars 2019 (5)

Site n° 7 - Le Petit Buisson (2D)

  • Circuit Jean Plaine
  • Grès fins (O2B ) : faciès Pont–Réan ?
Images du 29 mars 2019 (6)

Sortie du 2 mai 2019

Thème général - Autour de Ménéac et de Merdrignac - Goméné
Granite, ferricrète, silcrète et nappe à galets de quartz

Conducteur de la sortie

Contexte géologique

1 – Le granite et son contact

Journée du 2 mai 2019

G - Granite de Ménéac / Auréole de métamorphisme au contact
Kb - Cornéennes 5. Localement, à proximité immédiate du granite, les roches encaissantes briovériennes ont subi des recristallisations plus poussées avec formation de cornéennes.
Eb - Schistes à micas blancs (thermométamorphisme franc) proches du granite
bE - Roches moins métamorphiques

2 – Les ferricrètes, silcrètes et nappes à galets de quartz

Voir l’article de l’Encyclopédie sur le fer à Paimpont : le cas particulier des silcrètes et des ferricrètes

Le pourtour du granite de Ménéac montre plusieurs affleurements correspondant à des précipitations :

  • d’oxydes de fer (F ferricrète)
  • de silice (S silcrète)
  • et des dépôts de galets de quartz cimentés ou non par des solutions d’oxydes de fer (RF nappe à galets de quartz).

Les ferricrètes et les silcrètes sont associées aux conditions climatiques qui ont caractérisé la surface du Massif armoricain émergé au début de l’Ère tertiaire : Paléocène / Eocène (66-34 Ma).

Journée du 2 mai 2019
Abréviations des formations rencontrées et leur représentation sur la carte géologique
—  THOMAS, Éric et OUTIN, Jean-Marie, « Notice explicative de la feuille 315 - Saint-Meen-le-Grand », Orléans, BRGM - Service géologique national, 2008, (« Carte géol. France (1/50 000) »). —

Les sites visités lors de cette journée (dans l’ordre de la visite)

Journée du 2 mai 2019

Sites près de Ménéac

Journée du 2 mai 2019
Localisation des sites visités : près de Ménéac

L’église de Ménéac

  • Granite de Ménéac - Faciès à gros cristaux (porphyroïde)
Images du 2 mai 2019 (1)
Église de Ménéac
A  : granite relativement frais, B  : granite plus altéré, I  : inclusions arrachées à l’encaissant briovérien lors de la montée du pluton granitique.

Site n° 1 - Carrière Lessard 6 - L’Épine Fort (Ménéac)

  • Différents faciès du granite de Ménéac : roche saine, roche fracturée, boules granitiques
Images du 2 mai 2019 (2)
Site n° 1 - Carrière Lessard - L’Épine Fort
Débitage des « boules granitiques »
F1 et F2 : diaclases perpendiculaires – A  : naissance des boules (débits en pelures d’oignon le long des diaclases)

Site n° 2 - Le Verger (Ménéac)

  • Ancienne carrière
  • Amas de dalles silicifiées (silcrètes, Éocène) dans le bois situé au sud de la D773
Images du 2 mai 2019 (3)
Site n° 2 - Le Verger - Dalles silicifiées

Site n° 3 - Bégnon (Ménéac)

  • Ferricrète
  • De nombreux fragments de cuirasse ferrugineuse, certains de taille importante, parsèment les champs.
Images du 2 mai 2019 (4)
Site n° 3 - Bégnon – Ferricrète

Sites près de Merdrignac

Journée du 2 mai 2019
Localisation des sites visités : près de Merdrignac

Site n° 4 - Castenouët (Goméné)

  • Nappe à galets de quartz (RF).
  • Le gisement de Castenouët repose sur des argiles micacées provenant de l’altération des schistes métamorphiques qui ceinturent le granite de Ménéac.
Images du 2 mai 2019 (5)
Site n° 4 - Castenouët – Nappe à galets de quartz (RF).

Site n° 7 - Nord-ouest de Merdrignac - Colleu (Merdrignac)

  • Au sud de la vallée de l’Hivet
  • Affleurements de nappes à galets de quartz et conglomérats ferruginisés (RF)
  • Affleurement de ferricrète (F).
  • De grands fragments de dalles de conglomérats à ciment ferrugineux sont observables dans le petit chemin qui descend depuis la route, vers l’ancienne voie ferrée et l’Hivet.

Site n° 5-6 - Environs de Trébède, la Rouairie (Merdrignac)

  • Au sud de la vallée de l’Hivet
  • Nombreux blocs de conglomérats ferruginisés emballant des fragments de formations silicifiées
Images du 2 mai 2019 (6)
Sud de la Vallée de l’Hivet
Sites n° 5-6 - La Rouarie - Nombreux blocs de conglomérats ferruginisés emballant des fragments de formations silicifiées (RF)
Site n° 7 - Colleu - Affleurement de ferricrète (F). Nappe à galets de quartz (RF)

Site n° 8 - Les petites Forges (Merdrignac)

  • Au nord de la vallée de l’Hivet
  • Faciès de la nappe (RF) - Petits galets de quartz enrobés dans une matrice limono-sableuse dénuée de ciment ferrugineux.

Images d’Yves Quété

Images du 2 mai 2019 (7)
Faciès de la nappe (RF) : petits galets de quartz enrobés dans une matrice limono-sableuse dénuée de ciment ferrugineux.

Sortie du 12 juillet 2019

Cette sortie aborde deux thèmes.

Thème 1 - Inventaire et origine des pierres utilisées dans la construction de l’Abbaye de Paimpont - La mystérieuse « pierre jaune »

Document associé

Ce document s’appuie sur l’article de Marie-José Le Garrec :
—  LE GARREC, Marie-José, « Les matériaux de construction de l’abbaye de Paimpont (llle-et-Vilaine) », Tiez Breiz - Maisons et Paysages de Bretagne, Vol. 33, 2014, p. 5-14, Voir en ligne. —
Il fait suite à une première reconnaissance du terrain autour de Paimpont, par les encyclopédistes, en avril 2016. Il a fait depuis l’objet d’un article de l’Encyclopédie de Brocéliande.

Deux sorties correspondent à cette thématique :

  • Le 1er août 2016 - Examen des murs de l’abbaye
  • Le 20 septembre 2019 - Voir si la « pierre jaune » de l’abbaye de Paimpont peut être reconnue dans les faciès gréseux des dalles de Néant (carrière de « Quengo »)

Le seul site visité pendant la journée du 12 juillet qui corresponde à cette thématique est la visite du bourg de Mauron.

Site n° 1 - Bourg de Mauron

  • Les matériaux de construction : église et maisons
  • Moellons en granite de Ménéac (G)
Images du 12 juillet 2019 (1)
Église et maisons de Mauron
Matériaux de construction

Thème 2 - Le minerai de fer sur Paimpont

Document associé

Remarque - Ce document n’est pas un conducteur de la sortie mais plutôt une synthèse sur le minerai de fer à Paimpont. Il s’agit de compléter la connaissance du contexte géologique des minerais de fer exploités à proximité de Paimpont. Le contenu de ce document a fait depuis l’objet d’un article de l’Encyclopédie.


Les sites métallurgiques visités lors de cette journée

Journée du 12 juillet 2019
Localisation des sites métallurgiques de Péronnette et Bois Jacob

Site n° 2 - Trudeau - Péronnette (Paimpont)

Ce site a déjà fait l’objet d’une visite le 1er avril 2016.

—  LARCHER, Guy, « Sites métallurgiques de la région de Paimpont », 1993, Voir en ligne. —

Journée du 12 juillet 2019
Localisation des différentes parties du site

La particularité du site de Péronnette est la présence dans un même espace de minières - fosses d’extractions de minerai de fer à ciel ouvert - et d’amas de scories de métallurgie du fer.

—  GIRAULT, Nicolas et OILLIC, Jean-Charles, « Rapport de prospection thématique - Le site de Péronnette en Paimpont (Ille-et-Vilaine, Bretagne), Vestiges d’activités minières et métallurgiques, », Rennes, service régional de l’Archéologie de Bretagne, 2007, Voir en ligne. —


  • Datation : entre la fin du 13e siècle et la fin du 14e siècle
Images du 12 juillet 2019 (2)
Le site métallurgique de Péronnette-Trudeau
  • Le ferrier
    Amas de scories. Nombreuses scories de métallurgie du fer en amas volumineux
  • Les charbonnières : amas de charbon de bois
  • La minière : fosse d’extraction de minerai de fer dans le Grès armoricain
    Halde  : amoncellement formé par les déchets et stériles issu de l’exploitation de la minière. Le tas de déblais se compose d’un ensemble de bloc de grès rouges à violacés de tailles variées, certains ferrugineux, encaissés dans un sédiment argileux.
  • « Pointement de ferricrète  » : brèche constituée de fragments gréseux jaunâtres emballés dans un ciment ferrugineux.

Site n° 3 - Le Bois Jacob (Paimpont)

Site du Bois Jacob - Lotissement du roi Arthur

Lotissement du Roi Arthur en contrebas du Bois Jacob

Le site du Bois Jacob a fait l’objet d’une « extraction minière de grande ampleur » : une métallurgie de réduction directe protohistorique, remontant au Hallstatt 7 ou au début de La Tène 8 ancienne. Datation : 750 à 410 av. J-C.

—  VIVET, Jean-Bernard, « Le Bois Jacob en Paimpont (35) : activité minière et réduction directe - 1er Age du fer - Epoque moderne », D.R.A.C Bretagne - Service Régional de l’Archéologie, 2008, p. 94 p., Voir en ligne. —

  • Culots de bas fourneaux à scorie piégée bien conservés attribuables au Hallstatt.
Images du 12 juillet 2019 (3)
Le site métallurgique du Bois Jacob
Polygone vert : la zone de fouilles de 2007-2008

Sortie du 20 septembre 2019

Thème général - L’origine de la « pierre jaune » du « Grand-logis » de l’abbaye de Paimpont
Paimpont - Néant sur Yvel - « dalles de Néant » - poudingue de Gourin

Conducteur de la sortie

Extraits du conducteur

Cette sortie complète celle du 12 juillet 2019 sur les points suivants :

  • Les indices de cuirasse ferrugineuse du « Bois du Ferron » indiqués sur la feuille de Saint-Méen-le-Grand (2008) : état des lieux.
  • Quelle est l’origine de la « pierre jaune » vue sur l’encadrement des portes et fenêtres du « Grand-logis » de l’abbaye de Paimpont (construction du 17e siècle) ? Peut-elle être recherchée dans les faciès sédimentaires du Briovérien, en particulier les « Dalles de Néant » indicées b1 ?
  • Les carrières de « Quengo » (Néant-sur-Yvel) et de « la Butte des cruches » (Loyat et Campénéac), propriétés des « Carrières Lessard » 9, nous permettent d’approcher le détail des « Dalles de Néant ».
  • Cette sortie sera aussi l’occasion de voir plusieurs faciès sédimentaires du Briovérien (b1, b2S, b2G, Cg) et quartz filonien cartographiés sur le secteur de terrain situé entre la carrière de« la Butte des cruches » et le bourg de Campénéac. Elle sera l’occasion de voir sur place la nature des indices de terrain utilisés pour déterminer les limites des faciès dessinées sur la carte géologique.

En résumé, les buts principaux de la sortie :
1) Voir si la « pierre jaune » de l’abbaye de Paimpont peut être reconnue dans les faciès gréseux des « dalles de Néant » (carrière de « Quengo »)
2) Voir les indices de terrain pris en compte pour dessiner les cartes géologiques (exemple : Campénéac ouest). Ce terrain est aussi l’occasion de visiter la carrière au nord de la Coudray (« Butte des cruches ») qui entame les dalles de Néant (à comparer avec le site de Quengo).


Journée du 20 septembre 2019
Liste des sites proposés à la visite
Journée du 20 septembre 2019
Localisation des sites proposés à la visite
Les sites cerclés de rouge ont été visités lors de cette journée
Journée du 20 septembre 2019
Codes des formations rencontrées
Poudingue de Gourin : bP ou Cg suivant les cartes

Sites visités lors de cette journée (dans l’ordre de la visite)

Journée du 20 septembre 2019
Liste des sites visités au cours de cette journée

Site n° 0 A - L’abbaye de Paimpont - Le bâtiment du Grand-logis

Voir aussi la sortie du 1er août 2016 et l’article de l’Encyclopédie de Brocéliande.

La « pierre jaune »

Sur le site de l’abbaye, la « pierre jaune » apparait uniquement dans les matériaux de construction du « Grand Logis » qui date du 17e siècle ; elle y est systématiquement utilisée pour ornementer l’entourage des ouvertures.

Images du 20 septembre 2019 (1)
La « pierre jaune » à l’abbaye de Paimpont

Site n° 0 B - Les « dalles de Néant » – La carrière de Quengo (La Noë Vermand, Néant-sur-Yvel)

b1 - Briovérien, faciès type 1 - Alternances silto-gréseuses de Néant-sur-Yvel (« Dalles de Néant »). Alternances de bancs millimétriques d’argilites grises homogènes présentant un débit caractéristique en « baïonnette » (on dit aussi « en frite »), avec des bancs de siltites fines rubanées et des bancs de grès moyens à grossiers.

La carrière a été vue également le 28 juillet 2015 et le 16 mai 2017.

La présente visite concerne la partie de la carrière montrant des bancs gréseux plus ou moins grossiers altérés verts. On peut voir la carrière actuellement en exploitation (points 1 à 5) et un site anciennement exploité (point 7).

Images du 20 septembre 2019 (2)
La carrière de Quengo (1)
Points 1 et 2 de la carrière
Les « dalles de Néant »
Bancs de grès fins
Images du 20 septembre 2019 (3)
La carrière de Quengo (2)
Les « dalles de Néant »
Points 3 4 5 - Bancs de grès grossiers
6 - Siltites à débit « en baïonnette »
7 - Alternance grès (G) et siltite (S)

Sites n° 1 A et 1 B - Ouest et nord de l’Abbaye d’en bas (Campénéac)

Remarque : les deux sites ont été visités en dehors de cette journée.

  • Indices de poudingue de Gourin (Cg)
    Le poudingue de Gourin est un conglomérat à galets quartzeux. C’est un des faciès du Briovérien.
    Pas d’affleurements en place mais de nombreux indices marqués par la présence de pierres volantes dans les champs ou de blocs plus ou moins volumineux placés en limites de parcelles.
Images du 20 septembre 2019 (7)
Sites n° 1A-1B - ouest et nord de l’Abbaye d’en bas (Campénéac)

Site n° 7 E - Chapelle Saint-Maur (Ploërmel)

  • Bloc de poudingue de Gourin (Cg) au pied de la chapelle, en contexte de siltites (b2S).
  • b2S : Briovérien, faciès type 2 : alternances argilo-gréseuses à siltites dominantes.
Images du 20 septembre 2019 (4)
Site n° 7E - Chapelle Saint-Maur (Ploërmel)

Site n° 4 C - Allée couverte du Hino (Ploërmel)

  • Les dalles de l’allée couverte sont constituées de poudingue de Gourin (Cg).
Images du 20 septembre 2019 (5)
Site n° 4C - Allée couverte du Hino (Ploërmel)

Sites n° 8 A et 8 B - « La Butte des cruches » (Loyat)

  • Anciennes carrières (Ets Lessard) 10
  • Affleurement des alternances silto-gréseuses (b1) de Néant-sur-Yvel
    b1 - Briovérien, faciès type 1 - Alternances silto-gréseuses de Néant-sur-Yvel (« dalles de Néant »).
Images du 20 septembre 2019 (6)
Sites n° 8A-8B - « La Butte des cruches » - Carrières Lessard (Loyat)
G  : bancs gréseux d’épaisseur plurimétrique
S  : siltites d’épaisseur décimétrique, finement fracturées

Sortie du 8 novembre 2019

Thème général - Depuis le château de Coëtbo pour explorer l’Ellipse de Réminiac
Guer - Augan - « pierre jaune » - Formation de Marsac - Grès de Courouët

Conducteur de la sortie

Extraits du conducteur

Cette sortie part du Château de Coëtbo pour explorer la partie sud-est et nord-ouest de l’Ellipse de Réminiac.

Après avoir préalablement repéré sur place les conditions d’affleurement des sites a priori retenus (liste ci-dessous), nous proposons a minima la visite sur place des lieux suivants :

  • Site n° 1 - Château de Coëtbo : inventaire des moellons utilisés pour sa construction (17e siècle), présence de la « pierre jaune » vue sur le Grand logis de l’Abbaye de Paimpont
  • Sites n° 3 et 4 - Choiseul et Télian : conglomérat de la Grée Mareuc / ignimbrite 11
  • Site n° 6 - Trémelais : laves de la Formation de Marsac
  • Site n° 8 - Rohallaire d’en bas : « le mur de quartz »
Journée du 8 novembre 2019
Liste des sites proposés à la visite
Journée du 8 novembre 2019
Localisation des sites à visiter

Contexte géologique

Journée du 8 novembre 2019
Carte des unités géologiques de Paimpont-Coëtquidan en Brocéliande
Journée du 8 novembre 2019
L’Ellipse de Réminiac d’après les feuilles géologiques de Ploërmel (2004), Guer (2009), Malestroit (1981) et Pipriac (1995).

L’Ellipse de Réminiac est située au sud des unités paléozoïques de Paimpont-Coëtquidan. Elle s’inscrit dans un ovale de terrains paléozoïques, allongé sur 25 km de longueur et une largeur maximale de 6 km.

La particularité de ce territoire géologique est de montrer :
1 - Une couverture sédimentaire recoupant l’Ordovicien dans sa totalité, marquée par une structure plissée hercynienne plus accentuée que plus au nord, dans l’Unité de Paimpont-Coëtquidan.

2 - Une formation volcanique principalement représentée par la « Formation de Marsac » étendue sur 21 km depuis Quelneuc au sud-est, en passant par Monteneuf en direction de Montertelot. Cette formation volcanique se compose de plusieurs unités ou faciès :

  • la Formation de Marsac et Membre de Tréal,
  • le faciès extrusif de Bois Jan,
  • le conglomérat / brèche kératophyrique 12 de la Grée-Mareuc.

—  QUÉTÉ, Yves, L’évolution géodynamique du domaine centre-armoricain au Paléozoïque inférieur : l’ellipse de Réminiac, Thèse 3ème cycle, Rennes 1, 1975. —

Journée du 8 novembre 2019
Codes des formations rencontrées

Sites visités lors de cette sortie (dans l’ordre de la visite)

Site n° 1 - Château de Coëtbo 13 (Guer)

À la recherche de la « pierre jaune » vue sur le Grand logis de l’Abbaye de Paimpont. On ne connait toujours pas l’origine de cette pierre qui est très utilisée dans un but esthétique (ornementation de l’entourage de ouvertures).

Images du 8 novembre 2019 (1)

Le château de Coëtbo est édifié au 17e siècle par l’architecte royal Pierre Hureau, à l’emplacement d’une forteresse détruite pendant la guerre de la Ligue. Le château, y compris les communs, la conciergerie, la chapelle, le pigeonnier ainsi que le jardin avec ses terrasses et leurs escaliers, sont classés au titre des monuments historiques par arrêté du 4 juin 1993.

Site n° 6 - La Trémelais (Guer)

  • Ancienne carrière (Entreprise Charier) 14
  • Faciès de la Formation de Marsac
  • Volcanites (laves)
Images du 8 novembre 2019 (2)
Site n° 6 - Carrière de La Trémelais
Images du 8 novembre 2019 (2 bis)
Site n° 6 - Carrière de La Trémelais
Vingt jours après notre visite, les travaux de comblement ont commencé.
Le front de taille est encore bien visible.

Le bourg de La Telhaie (Guer)

  • Observation du bâti
Images du 8 novembre 2019 (3)
Bourg de La Telhaie. Observation du bâti.

Une maison située en face de l’église de la Telhaie montre dans l’encadrement de la porte, mélangées avec des moellons en dalles pourprées, quelques pierres de volcanite de couleur claire où on reconnait la trace de phénocristaux.

Images du 8 novembre 2019
La Telhaie - Volcanite de Marsac
Façade de maison, place de l’église – Moellon de volcanite (V) - F : grands cristaux de feldspath (?).

Site n° 8 - Rohallaire d’à-bas 15 (Augan)

Le « mur de quartz »
Le « Mur » du Patouillet correspond à un banc de grès de Courouët (O2C) verticalisé, relique de l’érosion du vallon durant les dernières glaciations du Quaternaire.

Images du 8 novembre 2019 (4)
Site n° 8 - Rohallaire d’en bas
Le « mur de quartz » : banc de grès de Courouët verticalisé

↑ 1 • Les célèbres ardoisières d’Angers-Trélazé ont exploité les roches de cette formation.

↑ 2 • Une éruption effusive est une éruption volcanique caractérisée par l’émission de laves fluides dont la majorité se répand à la surface d’un volcan, à l’opposé des éruptions explosives qui émettent principalement des laves fragmentées dans l’atmosphère.

↑ 3 • Porphyrique : se dit d’une roche magmatique qui contient de grands cristaux.

↑ 4 • Géologue – cartographe (Géosciences Rennes) – conservateur du musée ER – Société Géologique et Minéralogique de Bretagne

↑ 5 • Les cornéennes sont un type de roche métamorphique de contact, très dure et capable de résister à l’action de la glace. Les cornéennes sont le plus souvent constituées de grains fins formant des mosaïques alignées. La couleur habituelle de ces roches varie du brun foncé au noir, indiquant la présence de cristaux de mica, noir brillant.

↑ 6 • Nous remercions Monsieur Lessard pour l’autorisation de visiter la carrière.

↑ 7 • La culture de Hallstatt, ou culture hallstattienne, ou encore Hallstattien, est une culture du centre-ouest de l’Europe qui s’est développée entre environ 1200 et 500 av. J.-C. Elle précède la période de La Tène ou second âge du fer. Elle prend son origine au nord des Alpes sur la Tchéquie, la Bavière, et le nord de l’Autriche actuelles. Cette culture est généralement considérée par les historiens comme le berceau des peuples celtes.

↑ 8 • La culture de La Tène, ou second Âge du fer, est une culture qui se développe en Europe entre environ 450 et 25 av. J.-C. Considérée comme l’apogée de la culture celtique, elle succède à la culture de Hallstatt (1200 à 500 av. J.-C.) et s’achève avec la conquête romaine de la Gaule et avec les migrations germaniques vers le sud de l’Allemagne actuelle.

↑ 9 • Nous remercions Monsieur Lessard pour l’autorisation de visiter la carrière.

↑ 10 • Nous remercions Monsieur Lessard pour l’autorisation de visiter la carrière.

↑ 11 • L’ignimbrite désigne une roche formée par accumulation de débris de lave, soudées à chaud. Elles proviennent d’éruptions explosives catastrophiques (les nuées ardentes).

↑ 12 • La kératophyre désigne une roche magmatique effusive sans quartz à feldspath sodique dominant (albite).

↑ 13 • Nous remercions pour l’autorisation de cette visite, Madame Kfouri

↑ 14 • Nous remercions pour l’autorisation de cette visite, Monsieur Marc Charier

↑ 15 • Nous remercions pour l’autorisation de cette visite, Madame Annie Travers.