aller au contenu

Surréalisme

4 articles Trier par titre Trier par date de publication

Péret, Benjamin

Le poète surréaliste Benjamin Péret (1899-1959) est venu à Paimpont en août 1950 pour y rejoindre son ami André Breton. Il y écrit le Règne minéral, texte publié en 1958 dans Histoire naturelle et se fait photographier respirant une fleur d’artichaut, photographie publiée dans la revue Le Surréalisme, même en 1957.
1899-1959 — Éléments biographiques
Benjamin Péret est né en 1899 à Rezé (Loire-Atlantique). Il passe son enfance dans la région de Nantes, y fait ses études secondaires puis entre dans une école de (...)

Aragon, Louis

Le premier texte de Louis Aragon (1897-1982) mentionnant la forêt de Brocéliande est écrit à partir de 1923. Dans un essai daté de 1930, Aragon condamne le merveilleux médiéval. Pourtant, en 1942, en plein conflit mondial, il écrit Brocéliande, une œuvre composée de sept poèmes, dans lesquels il invoque la forêt merveilleuse et la fontaine de Bellenton pour enflammer l’héroïsme français en échappant à la censure de Vichy.

Gracq, Julien

L’œuvre de Julien Gracq (1910-2007) est traversée par la légende de la quête du Graal. Venu à deux reprises en forêt de Paimpont, il est l’auteur d’un texte sur le Val sans Retour paru en 1976.

Breton, André

La littérature arthurienne a exercé une influence discrète, cependant réelle sur l’œuvre d’André Breton (1896-1966). Son intérêt pour Brocéliande nait en 1909 avec la parution de L’Enchanteur pourrissant de Guillaume Apollinaire. Attiré par les mythes du Graal et de l’enchanteur Merlin, le poète surréaliste se rend en forêt de Brocéliande, en 1949, 1950 et 1966, quelques mois avant sa mort.