aller au contenu

Personnages

58 articles Trier par titre Trier par date de publication

Naissance d’un monastère à Maxent

Vers 868, durant la période carolingienne, des moines du Poitou fuient les invasions vikings avec les reliques de saint Maixent pour rejoindre Plélan où sont déjà installés les moines de Redon. En 869, le monastère de Plélan prend le nom de monasterium Sancti Maccentii.

En 824, les moines restituent les reliques de saint Maixent au monastère du Poitou.
Au 11e siècle, le lieu de l’ancien monastère de Maixent devient une paroisse qui prend le nom de Maxent.

Olivier Guiho

Olivier Guiho, est abbé de Notre-Dame de Paimpont de 1407 à 1452. Durant les cinquante ans de son abbatiat, il entreprend d’important travaux d’embellissement de l’église et crée la légende de Judicaël fondateur de l’abbaye de Paimpont.

Raoul II fondateur de prieurés en forêt de Brécilien

Raoul II, seigneur de Gaël et de Montfort succède à son père, mort vers 1099. La fondation de deux prieurés lui est attribuée : le prieuré d’Iffendic, issu d’une église privée et dépendant de l’abbaye de Marmoutier près de Tours et le prieuré Saint-Samson de Telhouët en forêt de Brécilien, dépendant de l’abbaye fontevriste de Nid-Merle près de Rennes.

8 articles Trier par titre Trier par date de publication

25 articles Trier par titre Trier par date de publication

Phi-Phi

Un chien nommé Phi-Phi est la cause d’une querelle entre le marquis Adrien Magon de La Balüe et Joseph Boulé au cours d’une partie de chasse.

Aragon, Louis

Le premier texte de Louis Aragon (1897-1982) mentionnant la forêt de Brocéliande est écrit à partir de 1923. Dans un essai daté de 1930, Aragon condamne le merveilleux médiéval. Pourtant, en 1942, en plein conflit mondial, il écrit Brocéliande, une œuvre composée de sept poèmes, dans lesquels il invoque la forêt merveilleuse et la fontaine de Bellenton pour enflammer l’héroïsme français en échappant à la censure de Vichy.