aller au contenu

1820-2020

Mégalithes de Brocéliande — Annexe 1

Chronologie des découvertes de mégalithes sur le massif forestier de Paimpont

Les inventaires réalisés par le Service régional de l’archéologie entre en 1994 et 2004 ne concernent qu’une vingtaine de sites mégalithiques sur le massif forestier de Brocéliande. Pourtant l’examen de l’ensemble des sources - reprises dans l’article Mégalithes de Brocéliande - permet de dénombrer une soixantaine de sites présentés dans cette « annexe 1 » dans l’ordre chronologique de leur parution.

« L’annexe 2 » propose d’examiner les cas de quinze d’entre, détruits ou aujourd’hui introuvables, afin de comprendre le contexte de leur destruction et de présenter une hypothèse concernant leur localisation.

L’annexe 3 propose d’examiner le cas de onze sites mégalithiques découverts entre 1990 et 2020.

1985-2004 — Inventaires archéologiques contemporains

En 1985, Jacques Briard, spécialiste de l’Âge du Bronze et archéologue actif en forêt de Paimpont dans les années 1980, publie une carte de répartition des mégalithes du massif forestier sur laquelle il recense vingt-deux sites. —  BRIARD, Jacques et LARCHER, Guy, « Mégalithes en Forêt de Brocéliande », Archéologia, Vol. 199, 1985, p. 30-39, Voir en ligne. —

Localisation des monuments mégalithiques en forêt de Brocéliande
Localisation des monuments mégalithiques en forêt de Brocéliande
Jacques Briard et Guy Larcher (1985)

En 1988, l’archéologue estime à une cinquantaine - sans pour autant les nommer - le nombre de sites mégalithiques érigés sur le massif forestier.

Sans nul doute, la légendaire Brocéliande fut l’un des hauts lieux du mégalithisme de Bretagne. Plus d’une cinquantaine de tertres funéraires, d’allées couvertes, de coffres, de menhirs et d’alignements furent érigés dans les clairières de la Haute Forêt, sur les landes des crêtes de schiste rouge, ou à proximité des vallons ombragés propices à l’habitat.

BRIARD, Jacques, « Mégalithes et maisons des fées », in Brocéliande ou l’obscur des forêts, La Gacilly, Artus, 1988, p. 65-72.

Les inventaires officiels réalisés en 1994 pour le Morbihan et en 2004 pour l’Ille-et-Vilaine ne recensent respectivement que huit 1 et treize sites mégalithiques 2, soit vingt-et-un monuments pour l’ensemble des communes du massif forestier de Paimpont.

L’examen de l’ensemble des sources parues de la fin du 18e siècle au début du 21e siècle, permet pourtant de recenser cinquante-cinq sites mégalithiques. Treize d’entre eux, certainement détruits, sont aujourd’hui introuvables (Voir annexe 2). Onze nouveaux sites mégalithiques ont par ailleurs été découverts entre 1990 et 2020 (Voir annexe 3), ce qui porte le nombre de monuments recensés à soixante-six.

Chronologie des mentions des mégalithes du massif forestier de Paimpont

1791 — L’abbé Guillotin

1820 — Jean-Côme-Damien Poignand

1825 — Le chanoine Mahé

1826 — M. Le Douarain

1835 — L’abbé Marot

1850 — Paul de la Bigne de Villeneuve

1849-1858 — L’abbé Oresve

1863 — Louis Rosenzweig

1882 — Adolphe Orain

1883 — Paul Bézier

1896 — Félix Bellamy

1897 — Adolphe Orain

1913 — Le marquis de Bellevüe

1926 — M. Delalande

1936 — M. Josso

1971 — Paul Henry

1975-1978 — Roger Molac

1982 — Michel Cabaret

1989 — Jacques Briard

A partir de 1990, la personne mentionnée est celle qui a déclaré le site au SRA.

1991 — Gilles Leroux

1993 — Jean-Josse

1994-2006 - Jean-Claude Poupa

1997— Guy Larcher

L'allée couverte de Rauco (Paimpont)
L’allée couverte de Rauco (Paimpont)
L’allée couverte a fait l’objet d’un nettoyage en juillet 2020.
Elle a été renommée à cette occasion « Hôtié 2 ».
Guy Larcher (1997)

2002 —Olivier Bricaud

2014 — Jean Boucard